L'Estafette
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

L'Estafette - Histoire & Wargames

Le Deal du moment : -38%
Ventilateur de table Rowenta VU2310F0
Voir le deal
19.91 €

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

E. Todd : l’origine des systèmes familiaux , Tome 1

+6
Desaix
Semper Victor
superben
Cavalier
tyrkir
Michel
10 participants

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Michel



un passage du dernier Todd, « l’origine des systèmes familiaux , Tome 1» (une somme finale de 750 Pages !), qui vient de sortir et qui serait déjà épuisé ...

Il est un domaine dans lequel on peut évoquer, dans un contexte pré-industriel, une supériorité technique intrinsèque des formes familiales patrilinéaires : la guerre. Le principe patrilinéaire possède une puissance organisatrice spécifique : il facilite la militarisation des populations. La filiation exclusive par des hommes affecte à chaque individu une position et une seule dans la structure sociale : elle supprime le jeu des appartenances multiples qui caractérise les systèmes indifférenciés, pour lesquels chaque individu relève, simultanément ou alternativement, de ses parentés paternelle ou maternelle. Le monde de l’indifférenciation est flou, mobile, flexible par nature. Un groupe structuré par le principe patrilinéaire est comme une armée permanente, organisé pour la guerre, avec ses subdivisions et sa hiérarchie préétablie. La généalogie d’un clan patrilinéaire ressemble à l’organisation d’une armée ou d’une bureaucratie. N’oublions pas non plus le lien entre masculinité et valorisation de la force physique. Le principe patrilinéaire recèle un potentiel intrinsèque d’expansion par l’agression, la prédation, la conquête. L’armée américaine, qui affronte les clans pachtouns en Afghanistan après avoir reculé face aux clans somaliens dans la corne de l’Afrique, a fait l’expérience de sa cruelle efficacité. Une supériorité d’ordre militaire explique donc souvent l’expansion de la patrilinéarité.


Je posterai d'autres passages au fur et à mesure de mes lectures ...

Michel

tyrkir

tyrkir

Intéressant. Pas sûr en même temps que les clans Somaliens aient fait reculer les GIs.
C'est surtout qu'il n'y avait pas grand intéret pour les US à se maintenir dans un pays où il n'y a rien, pas même un interlocuteur politique local crédible.

Parce que sinon, en termes militaires purs, pas certain que la 1ere armée du monde tremble devant les redoutables miliciens pré-pubères de la Corne de l'Afrique, système patrilinéaire ou pas. Le "potentiel intrinsèque d’expansion par l’agression, la prédation, la conquête" ne peut pas grand chose contre la puissance de feu que les US peuvent déchainer.

Cavalier

Cavalier

Si la puissance de feu était le seul critère pour gagner les conflits, l'Algérie serait toujours française! Smile
De plus, la corne de l'Afrique est une région hautement stratégique, à la croisée de l'océan indien, de la mer rouge et de la péninsule arabe. C'est aussi une des routes maritimes commerciales les plus fréquentées au monde (pas étonnant que les pirates y pullulent...).
Les US auraient eu tout intérêt à s'installer là-bas durablement, et pourtant ils ne l'ont pas fait car ils n'ont pas PU le faire. Et quand ils sont partis la situation était encore plus bordélique qu'avant leur arrivée...
Au passage, ils s'apprêtent à faire la même chose en Irak et en Afghanistan...
Ceci dit, je t'accorde que donner la supériorité militaire, issue de la patrilinéarité, comme explication du départ des GIs n'est pas très crédible... Beaucoup d'autres critères sont entrés en ligne de compte!

tyrkir

tyrkir

"donner la supériorité militaire, issue de la patrilinéarité, comme explication du départ des GIs n'est pas très crédible... Beaucoup d'autres critères sont entrés en ligne de compte"

C'est ce que je voulais dire. Sinon, je suis conscient que les guerres, surtout les plus assymétriques, se gagnent sur d'autres critères que le militaire seul. Le problème des US en Somalie comme en Afghanistan (et même auparavant au Vietnam) est d'essence plus politique que militaire.

Cavalier

Cavalier

On est d'accord!

superben

superben

tyrkir a écrit:"donner la supériorité militaire, issue de la patrilinéarité, comme explication du départ des GIs n'est pas très crédible... Beaucoup d'autres critères sont entrés en ligne de compte"

C'est ce que je voulais dire. Sinon, je suis conscient que les guerres, surtout les plus assymétriques, se gagnent sur d'autres critères que le militaire seul. Le problème des US en Somalie comme en Afghanistan (et même auparavant au Vietnam) est d'essence plus politique que militaire.

Si par "essence politique" tu entends des guerres qui ont pour objectifs de soumettre des populations en leur imposant un système sociétale , politique et économique qui fait table rase de tout leur passé, on est d'accord aussi .

Semper Victor

Semper Victor

je trouve l'idée de Todd intéressante, mais je ne suis pas encore sûr d'y adhérer. Faut que j'y pense scratch


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
http://www.fredbey.com/

Desaix

Desaix

Mmm... Intéressant ça, cela donne a réfléchir sur les guerres antiques et tribales...

http://www.lestafette.net

Semper Victor

Semper Victor

Moi je ne connais que les structures familiales gauloises et romaines. Dans les deux cas les lignée matriarcales sont très importantes :

- jeunes guerriers élevés par les oncles maternels chez les Gaulois

- importance du grand-père maternel dans les lignées romaines


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
http://www.fredbey.com/

lampiao

lampiao

Emmmmmmmmmmmmannnnnnnnnnnnnnnnnnueeeeeeeeeeelllllllllllllllllllll

for ever !!!

enfin un intellectuel qui ne pense pas avec ses pieds !!!

go on manu

Istvan



Concernant l'importance de l'Oncle maternel ou du Grand-pere maternel, il n'est que le reflet ou le substrat de l'organisation indo-europeenne archaique (dont les celtes et les latins sont issus). Les males restants de la branche maternelle devant etre capable de remplacer au pied levé la disparition du pere.
Tout cela est tres bien étudié par :

Emile Benveniste "Vocabulaire des institutions Indo-Europeennes".

C'est en deux tomes, ca se lit comme un roman et c'est passionnant...enfin...faut quand meme s'interesser un tant soit peu au sujet :-)

Semper Victor

Semper Victor

Tu n'oublies jamais tes classiques Istvan Wink


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
http://www.fredbey.com/

Dupleix

Dupleix

Je n'ai lu que "L'invention de l'Europe" de cet auteur.
Une approche intéressante mais qui m'a paru quand même bien trop "monocausale". Il a tendance à prendre la structure familiale comme explication unique à tous les traits des sociétés européennes.
Les extraits ci-dessus ne m'incitent pas à faire un nouvel effort car j'ai l'impression le même problème apparaît dans son nouvel ouvrage.
(par ailleurs, le ton de militantisme pédant qu'il semble adopter systématiquement dans ses interventions à la radio ne me rendent guère le bonhomme sympathique, et ne m'incitent pas non plus à lire ses bouquins, mais je reconnais que c'est une impression superficielle Wink )

Charles Antoine

Charles Antoine

Quel verbiage !
J'ai entendu Todd à la radio ce soir (le mouv') : j'ai été scotché par autant de suffisance et de prétention : "j'ai expliqué dans mes précédents ouvrages", "j'ai clairement démontré dans mes livres ..."
Il fait partie de ces intellos nombrilistes qui s'imaginent avoir trouvé la pierre philosophale en utilisant une théorie qu'ils présentent comme universelle. Je rejoins totalement Dupleix, le concept de patrilinéarité explique certains phénomènes de société mais il ne peut pas être érigé en règle absolue, car on trouvera autant d'exemples que de contre exemples.

Rien que cette phrase là : "Le monde de l’indifférenciation est flou, mobile, flexible par nature" ne veut rien dire ...

Cavalier

Cavalier

J'ai aussi entendu une petite partie de l'interview de Todd (il m'a tellement gonflé que j'ai vite zappé!), et je partage l'avis de Charles Antoine!
Tnt
Lewis

tyrkir

tyrkir

C'est vrai que Todd n'est pas mécontent de sa personne et qu'il profère parfois des énormités.
Il a néanmoins parfois aussi des "fulgurances" et de bonnes intuitions:
- la chute de l'URSS envisagée des 1976 alors qu'il était encore tout jeune
- le concept de fracture sociale qui permit à Jacques Chirac de devenir le plus fumiste des Présidents de la Ve
- le déclin américain et l'émergence du monde multipolaire

Bref, il y a à boire et à manger chez Todd mais ce serait dommage de jeter le bébé avec l'eau du bain (sinon, je le trouve plutôt antipathique moi aussi parce que trop arrogant).

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum