L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le choc des civilisation (Samuel P. Huntington)

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 5]

Considérant que l'on a tellement parlé de ce livre que l'on a finit par oublié de le lire, je me lance aujourd'hui dans les 500 pages de son édition en poche (Odile Jacob).

Ecrit il y a 14 ans déjà, "Le choc des civilisation" est un livre capital pour comprendre le début du XXIe siècle, car il a profondémment influé - c'est indéniable- la nature des relations internationales depuis la fin de la guerre froide, tant par l'adhésion parfois caricaturale qu'il a généré chez certains ou le rejet parfois lui aussi teinté d'incompréhension qu'il a provoqué ailleurs. Quoi que l'on en pense (du bien ou du mal), le livre d'Huntington est un ouvrage important pour appréhender notre monde.

Des premières pages je retiens (page 18) : "Les Occidentaux doivent admettre que leur civilisation est unique mais pas universelle et s'unir pour lui redonner vigueur contre les défis posés par les sociétés non occidentales. Nous éviterons une guerre généralisée entre civilisations si, dans le monde entier, les chefs politiques admettent que la politique globale est devenue multicivilisationelle et coopèrent à préserver cet état de fait".

le point me semble pertinent lorsque l'on considère le dialogue de sourd entre Occident et Chine sur la question des "valeurs démocratiques". On confond mondialisation et uniformisation des valeur, ce qui suscite rejet et incompréhension mutuelle.
Autre point intéressant celui de l'identité comme vecteur de paix et de diplomatie efficace alors que l'on considère souvent le renoncemment plus ou moins profond à l'identité comme un facteur d'apaisement. A suivre... Match


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Comme je l'ai déjà signalé la semaine dernière, j'ai lu (et fini ce week-end) le choc des civilisations.

Mon impression est que, malheureusement, les théories développées ont été largement corroborées ces 15 dernières années. D'autres événements, d'autres faits que ceux donnés par Hunthington dans son livre valident ses conclusions : on pense bien sûr au 09/11, mais aussi au conflit du Darfour, aux massacres récents qui se sont déroulés au Nigéria, les révoltes du Xijang en Chine...j'en passe et des meilleurs.

Le mérite du livre est de mettre les pieds dans le plat et d'essayer de démontrer à travers les faits, que, loin de conduire à la fin de l'histoire, la fin des lignes de fractures idéologiques à laissé (ré)apparaître les lignes de fracture civilisationnelles.

Le biais de son analyse est qu'il tend parfois à simplifier les relations afin de "coller" à son découpage des 8 civilisations...mais en général, je partage ses vues...notamment celle qui conduit à la réalisation d'une confrontation entre l'Occident et la Chine et/ou l'Occident et l'Islam. Avec, dans le pire scénario, une alliance objective Chine-Islam...

A lire, quoiqu'il en soit.





Voir le profil de l'utilisateur
J'en suis à la page 37, je te dirai un peu plus tard si je converge avec ton analyse.

A lire... donc je lis Smile


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Je ne partage pas tout ce type de conception. Elle a en outre transformé les relations internationales parce que les EU ont fait leur ces théories, au moins pour le gouvernement Bush ; fort heureusement je trouve, ce n'est pas la vision de la France.

Voir le profil de l'utilisateur
Tu l'as lu ? De quelle conception parles tu exactement ?

Ma motivation, en lisant, et de démêler ce que l'on a fait dire - à tort ou à raison - à Huntington et ce qu'il a vraiment écrit.

Par exemple, je trouve très juste ce qu'il écrit sur les raisons qui font le "conflit" russo-ukrainien ne dégénère pas en guerre (alors que par exemple il a dégénéré en ex-Yougoslavie). Quinze ans après on peu lui donner le crédit d'une très bonne prédiction à ce sujet.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Allalalai a écrit:Je ne partage pas tout ce type de conception. Elle a en outre transformé les relations internationales parce que les EU ont fait leur ces théories, au moins pour le gouvernement Bush ; fort heureusement je trouve, ce n'est pas la vision de la France.

oui, franchement je suis impatient de lire tes contre-arguments.

Voir le profil de l'utilisateur
Le passage cité par Semper Victor me donne déjà envie de lire ce livre que je ne connaissais pas. Sans prétendre être Huntington, c'est un peu ce que je dis à mes élèves mais là il y a de quoi enrichir le débat ! J'attends vos commentaires avec grand intérêt !

Voir le profil de l'utilisateur http://lignesdebataille..org/
c'est amusant, parce qu'on lit en ce moment même ce livre chez moi, depuis bientôt 6 mois, chapitre après chapitre, en famille !
Il est notamment passionnant du fait du décalage dans le temps, et de la possibilité de revoir l'histoire depuis 15 ans à ce prisme.

De fait, beaucoup d'évènements donnent raison à l'auteur, 15 ans plus tard. Mais tout ne rentre pas non plus dans le cadre de SH. Repenser à la Chine, l'Inde, le Pakistan, l'Irak, l'Iran, la Russie ...

On pourra lire aussi la tribune ("Illusion d'un monde unique", 08/2010) qui fait écho :
http://upjf.org/libres-opinions/article-18789-142-7-illusion-monde-unique-ayaan-hirsi-ali.html

Je pense que SH sous-estime la contrainte Energétique, qui est pour moi un des plus grands leviers géostratégiques du monde depuis le début du XXeme siècle et l'avènement du pétrole.

Michel

Voir le profil de l'utilisateur
Ou Allallalai a n partie raison, c'est qu'à mon avis certains partisans d'Huntington ont autant défiguré ses thèses que ses détracteurs...


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Non pardon, je ne l'ai pas lu en entier, en textes et en analyse seulement :
- ce qui me pose pb c'est l'aspect prédestiné du choc des civilisations qui transparaît ; en revanche je ne remets pas du tout en cause l'importance de ce livre comme l'a TB souligné Fred ou le fait qu'il faille aborder cette théorie ;
- mon premier post n'est pas une critique gratuite, plutôt l'expression d'une sensibilité, je crois simplement que les rapports entre civilisations sont basés sur le liens, les oppositions, les échanges, et je ne comprends pas la focalisation sur le conflit qui est une forme de lien ;
- en histoire de toute façon, c'est peut-être une erreur de ma part, j'ai du mal à croire aux choses arrêtées, aux modèles, à l'irrémédiable...Je crois plutôt à la multiplicité de causes, au constant changement et adaptation au cycle des causes et conséquences ;
- pour moi les théories historiques comme "quand la Chine s'éveillera" dans les années 1960, "les EU sont un Empire en déclin" dans les années 1970-80, et comme Hutington "le monde morcelé en aires de civilisations avec les unes et les autres en évolution parallèles ou confrontés" sont semblables à de la détermination obligatoire (je n'ai pas dit du déterminisme) de la prévision qui rompent avec la nature même de l'Histoire (au moins la conception que l'on m'a enseignée).
Enfin, elle est aussi un aspect de l'école historique anglo-saxone et je préfère à plus d'un titre sur ce plan là (pour qui me connaît je ne peux être taxé de franchouillardise) la vision historique française plus pondérée à mon goût.

Alors fournir des contre-arguments, je me demande si ce doit être mon objectif, je ne réfute pas l'existence de cette théorie ni ne la dénigre, je lui en préfère une autre simplement. Et mon argument revient juste sur l'idée que si la France ou la Belgique ou l'Allemagne ou la Malaisie, ou le Japon, etc...avaient été 1re puissance mondiale, hyperpuissance mondiale, cette théorie aurait été moins appliquée.

Voir le profil de l'utilisateur
J'en suis à la page 42, on en reparle au fur et à mesure de mon avancée sur le sujet. J'ai aussi acheté la "Grammaire des civilisations" de Braudel (à laquelle Huntington fait référence d'ailleurs) qui date des années 60. Je lirai Braudel après.

Sur le déterminisme que tu évoques, je ne l'ai pas perçu (pour l'instant). Huntington explique que toutes les composantes historiques sont toujours présentes, mais qu'en fonction des époques, certaines prennent le dessus, d'autres s'efface et certaines réapparaissent. Il montre que les aspects idéologiques se sont effacé avec la fin de la guerre froide et qu'à l'inverse les aspects civilisationnels remontent à la surface. Pas de déterminisme mais des variations et des tendances en fonction du contexte de chaque époque.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Attention, je le redis, je ne parle pas de déterminisme historique, plus de résultat obligatoire.
Je pense par exemple que les évolutions récentes montrent que c'est la quête de ressources et le maintien d'un mode de vie économique qui régit les rapports entre nations, et non les identités civilisationelles (le mot n'est pas français).
En outre il me semble difficile d'affirmer que la civilisation est fondamentale dans les rapports, quand la religion (qui est un pilier de civilisation) est désormais si politisée qu'elle pousse au conflit et que cette vision politique politique défend plus des bases de regroupements économiques (UE, ALENA, Mercosur, ASEAN, APEC...) que des réalités identitaires.
LUE en est le meilleur exemple, fondé immédiatement sur une relation éco.
Alors au-delà, je ne suis pas fort et je me trompe sans doute, mais est-ce que ces mouvements ont à coup sûr un vecteur civilisationnel et identitaire donc, ...je n'en suis pas sûr.
Enfin, que faire alors de la sécurité collective de l'ONU et de la mondialisation dans cette théorie.

Bon le pro ce n'est pas moi, c'est lui, alors je ne suis que trop mal placé pour réagir efficacement, mais j'avoue que cette conception me travaille par refus...

Voir le profil de l'utilisateur
Ce n'est pas la quête de ressources ni des questions de niveau de vie qui peuvent expliquer les conflits en Afghanistan, en ex-Yougoslavie, au Sri Lanka, au Soudan, dans le sud des Philippines, au Timor Oriental etc.

S'il y avait une guerre à mener pour le "maintien des niveaux de vie", l'Europe sera bientôt condamnée à déclarer la guerre à la Chine pour s'assurer que leurs fonds de pension vont continuer à financer le gouffre de nos systèmes de retraites. Wink

Je dis ça sans référence aucune à Huntington d'ailleurs (je n'ai pas pour l'instant été assez loin dans le livre), mais par seul sens de l'observation.



_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Semper Victor a écrit:Ce n'est pas la quête de ressources ni des questions de niveau de vie qui peuvent expliquer les conflits en Afghanistan, en ex-Yougoslavie, au Sri Lanka, au Soudan, dans le sud des Philippines, au Timor Oriental etc.

S'il y avait une guerre à mener pour le "maintien des niveaux de vie", l'Europe sera bientôt condamnée à déclarer la guerre à la Chine pour s'assurer que leurs fonds de pension vont continuer à financer le gouffre de nos systèmes de retraites. Wink

Je dis ça sans référence aucune à Huntington d'ailleurs (je n'ai pas pour l'instant été assez loin dans le livre), mais par seul sens de l'observation.



justement, tu vas découvrir plus loin dans le livre que l'Occident est sûrement amené à rentrer en conflit avec la Chine pour des raisons économiques...est-ce que cela n'a pas déjà commencé d'ailleurs? The economist titrait il n'y a pas longtemps "the Currency war" en référence aux tensions sur la question de la réévaluation du yuan chinois....

Voir le profil de l'utilisateur
La Chine est également, du point de vue des "valeurs" le contre exemple majeur à la croyance en l'universalité du modèle démocratique occidental. Pour la Chine l'enjeu se situe aussi de ce côté, non ?

Je ne crois pas à une guerre pour raison économiques entre Occident et Chine, parce qu'en matière économique justement, le créancier à presque plus besoin de l'emprunteur que le contraire.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Dans tous les conflits sauf 2, tu n'as aucune intervention US car pas de ressources, sauf en Yougoslavie, et à la demande des Européens....
Afghanistan = pétrole, dont une très grande partie des ressources non encore exploitées, sans oubli les itinéraires en concurrence de la Russie :
http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20100815-afghanistan-decouverte-nouveau-gisement-petrole
Soudan = fournit 10% de la consommation de pétrole de la Chine
http://www.franceculture.com/oeuvre-le-soudan-entre-p%C3%A9trole-et-guerre-civile-de-jennifer-h%C3%A9ry.html

Voir le profil de l'utilisateur
Comme si la politique US se résumait au pétrole... Rolling Eyes

Voir le profil de l'utilisateur http://lignesdebataille..org/
On ne parle pas de pétrole, mais de ressources, j'en ai donné une plus d'actualité...

Voir le profil de l'utilisateur
J'ai sûrement mal lu le post précédent où on ne parle pas de pétrole...

Voir le profil de l'utilisateur http://lignesdebataille..org/
Semper Victor a écrit:La Chine est également, du point de vue des "valeurs" le contre exemple majeur à la croyance en l'universalité du modèle démocratique occidental. Pour la Chine l'enjeu se situe aussi de ce côté, non ?

Je ne crois pas à une guerre pour raison économiques entre Occident et Chine, parce qu'en matière économique justement, le créancier à presque plus besoin de l'emprunteur que le contraire.

Oui, la Chine développe une "contre-culture" à l'universalisme occidental ui peut entraîner des tensions (cf la nomination au Nobel de la Paix du droit de l'hommiste chinois et la réaction derrière des Chinois).

Pour les réactions économiques, le sud est Asiatique devient progressivement la sphère d'activité la plus importante pour la Chine. Mais je ne pense pas que des raisons commerciales ou des pbms de change seront la cause du prochain conflit, effectivement...

Voir le profil de l'utilisateur
@Santino: j'ai voulu donner un exemple et non un argument avec le pétrole, je comprends ce que tu voulais dire dans ton premier post Smile

Voir le profil de l'utilisateur
Je ne pense pas que le pétrole soir la cause première du conflit actuel au Soudan... Même si la Chine à ses intérêts particuliers. Idem pour l'Afghanistan (ou la France et els Etats-Unis sont engagé sur les mêmes principes bien que tu ai pointé le fait, Allallalai, "qu'heureusement" leurs politiques étaient foncièrement différentes).

Sinon, comment justifier les attaques contre les intérêts occidentaux (à commencer par le 9/11) : parce que certains veulent s'emparer de nos non-réserves de pétroles ?

Sinon, ce matin j'ai bien aimé - on ne se refait pas - la citation d'Hérodote (page 46) relative à la solidarité athéno-spartiate face aux Perses : " la race grecque est de même sang, parle la même langue, partage les mêmes templse et les mêmes sacrifices; nos coutumes sont voisines. Tahir cela sera un crime pour les Athéniens"

Tout en passant leur temps à se faire la guerre pour d'autres raisons (hégémonie politique, empire commerciaux), Athènes et Sparte reconnaissent la prévalence de leur appartenance à la même civilisation. Il y a une certaine analogie avec le je t'aime moi non plus de la France et des Etats-Unis (qui ne se sont jamais fait la guerre autrement qu'uen parole, autres temps autres moeurs) qui dure depuis bien longtemps.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
@ Allalai: "si la France ou la Belgique ou l'Allemagne ou la Malaisie, ou le Japon, etc...avaient été 1re puissance mondiale, hyperpuissance mondiale, cette théorie aurait été moins appliquée."

Il me semble que l'Allemagne, le Japon et même la France ont été de grandes puissances, voire des hyperpuissances, et que lorsque ce fut le cas elles furent largement aussi expansionistes et agressives que les Etats-Unis. Ce ne sont certes pas ces 3 pays qui peuvent donner des leçons d'anti-impérialisme à quiconque. De plus, chacun des trois faisait alors un gros complexe de supériorité "civilisationnelle" Wink

Voir le profil de l'utilisateur
Il me semble que l'Allemagne, le Japon et même la France ont été de grandes puissances, voire des hyperpuissances, et que lorsque ce fut le cas elles furent largement aussi expansionistes et agressives que les Etats-Unis

+10


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
De plus, chacun des trois faisait alors un gros complexe de supériorité "civilisationnelle"
Tu peux aller plus loin, même pour la France : supériorité raciale ( cf Jules Ferry ) Ooh

Voir le profil de l'utilisateur http://lignesdebataille..org/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 5]

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum