L'Estafette
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

L'Estafette - Histoire & Wargames

-35%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur électrique mobile – TECTRO TP2520 2000 W
114 € 176 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

[CR] Philippe contre Onomarque en Thessalie

2 participants

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Allalalai

Allalalai

Histoire de présenter la prochaine extension d’Ars Bellum, sur Philippe de Macédoine, je fais un CR d’une petite partie. Le module contiendra 4 batailles sur cartes A3, Thessaly et Erigon Valley contre les Phocidiens, Crocus Field contre les Illyriens, Chéronée contre les Grecs. Ce CR a pour sujet la première bataille que livra Philippe en Thessalie contre son rival phocidien Onomarque. On possède peu d’informations sur cette bataille, il a donc fallu lire pas mal pour les rassembler.
Les guerres menées par l’Amphictyonie de Delphes (Confédération religieuse de communautés vivant dans le voisinage d’un sanctuaire et dont elles ont la responsabilité) pour protéger le sanctuaire d’Apollon sont appelées Guerres Sacrées, et sont au nombre de quatre. La première (-600-589) oppose Delphes et Crissa qui est vaincue. La deuxième débute en -449/-448 av JC et oppose Phocide qui s’est emparée de Delphes et Sparte, elle se termine avec la Guerre du Péloponnèse et la paix de Nicias qui garantit l’indépendance de Delphes.
C’est au cours de la troisième Guerre Sacrée (-357-346) que Philippe II, roi de Macédoine, obtient une véritable occasion d’étendre son influence en Grèce centrale et méridionale. La Confédération phocidienne refuse de payer une amende imposée par la Ligue Amphictyonique pour mise en culture de la plaine de Crissa ; la Ligue est soutenue par Thèbes qui contrôle la majorité des voix au Conseil de l’Alliance. En -356 av JC, en réponse, Phocée occupe Delphes, en limite de son territoire, et revendique la présidence de la Ligue. Plusieurs Etats de Grèce, dont Athènes et Sparte soutiennent d’abord Phocée contre Thèbes, mais ils changent d’avis lorsque Philomèle (originaire de Lédon) pille le trésor d’Apollon pour payer ses mercenaires. En -356, la guerre éclate contre les Thébains rejoints par Corinthe et les Thessaliens, tandis que Sparte et Athènes se rangent du côté des Phocidiens. Obtenant d’abord des succès importants et agrandissant considérablement leur territoire (jusqu’au golfe de Corinthe et en Thessalie), les Phocidiens sont ensuite battus à Tithorée et Philomèle tué par les Béotiens. Onomarque, le successeur de Philomèle, se sert aussi du trésor de Delphes pour enrôler de nouveaux mercenaires et fortifier les cités phocidiennes, puis s’allie avec les tyrans de Phères pour attaquer en Thessalie.
Thèbes fait alors appel au roi Philippe II de Macédoine, qui prend la tête de son armée et marche sur la Thessalie. Onomarque envoie Phallyos et 7000 hommes pour le repousser, mais Philippe est vainqueur. Nous savons peu du premier engagement entre Philippe et Onomarque, si ce n’est que ce dernier fut vainqueur, mais pas de manière décisive et avec peu de pertes, ce qui permit un deuxième affrontement. Les ennemis se rencontrent donc une nouvelle fois en Thessalie en 354 av JC. Les forces de Philippe sont de 20000 fantassins et 3000 cavaliers ainsi que des renforts thessaliens, principalement des cavaliers. Onomarque possède lui 20000 fantassins et 500 cavaliers. Il choisit une position défensive, alignant à droite la cavalerie et les hoplites phocidiens ; au centre, ses fantassins lourds mercenaires ; à gauche, les fantassins et la cavalerie alliés. Philippe a choisi un développement classique : au centre, la phalange macédonienne, sur le flanc droit les hypaspistes et à gauche les mercenaires grecs et alliés thébains ; la cavalerie macédonienne se tient en réserve sur la droite tandis que les cavaliers thessaliens sont à gauche.

[CR] Philippe contre Onomarque en Thessalie 21011806570917789117217491

Tour 1 :
C’est le joueur Phocidien qui acquiert l’initiative grâce à son +1. Onomarque sait très bien que sa phalange Iphicratique et ses mercenaires risquent d’avoir le dessous contre les Macédoniens, notamment grâce à leur supériorité en cavalerie. Il choisit donc de reculer pour préserver ses flancs.
Philippe, sûr de sa force, avance pour écraser son ennemi rapidement. Ses phalanges bénéficient d’un +2 au d6 de combat en plaine, sa cavalerie peut adopter la formation en coin lors de ses charges et obtenir ainsi un bonus équivalent.

Tour 2 :
Avec 6 pour chacun, les Phocidiens récupèrent l’initiative. Onomarque, plus malin que ne le pense Philippe a tendu un piège à l’armée adverse. Maintenant qu’elle s’est bien avancée au cœur de ce relief en arc-de-cercle, il déploie sur ses flancs 4 oxybélès camouflés, et ordonne à ses troupes de faire volte-face.
Au centre, les archers macédoniens sont détruits par le tir des psiloi phocidiens ; à gauche, les oxybélès repoussent la cavalerie thessalienne ; à droite, il en est de même pour une unité de compagnons surprise. Sur tout la ligne macédonienne, les troupes légères sont désorganisées et une unité d’archers éliminée.
Philippe doit réagir : toute sa ligne avance pour un corps à corps violent, tandis qu’aux ailes sa cavalerie charge en coin (ce faisant, elle se met à portée du tir des oxybélès. Cependant, la puissance de l’armée macédonienne permet de bousculer les unités adverses, y compris les mercenaires d’Onomarque à droite.

[CR] Philippe contre Onomarque en Thessalie 21011806571717789117217494

[CR] Philippe contre Onomarque en Thessalie 21011806571617789117217493

Tour 3 :
Les Phocidiens arrachent l’initiative.
Les oxybélès reprennent leur tir nourri, et la gauche de Philippe recule ; de même à droite. 5 unités de fantassins légers macédoniens sont éliminées et la ligne grecque rétablie.
Pour Philippe la tâche est ardue, il faut percer le front adverse. Il concentre tous ses efforts sur les points faibles adverses, profitant de la supériorité de sa phalange. La phalange de Philippe détruit une unité de mercenaires, la ligne d’Onomarque recule sur presque tout le front, et un magnifique 6 d’une unité thessalienne désorganise son vis-à-vis phocidien.

[CR] Philippe contre Onomarque en Thessalie 21011806570017789117217490

Tour 4 :
C’est au tour de Philippe de prendre l’initiative avec 6. La phalange est un véritable rouleau compresseur qui détruit progressivement les unités adverses ; en outre, de la chance aux d6 facilite largement ce travail.
Bon c’est un peu la fin pour Onomarque qui va se faire laminer dès le tour 5 (sur 8 tours).

[CR] Philippe contre Onomarque en Thessalie 21011806565817789117217489
Les pertes au tour 4
[CR] Philippe contre Onomarque en Thessalie 21011806570917789117217492

Or, historiquement, c’est lui qui gagne en infligeant une défaite à Philippe. Pour rétablir l’équilibre, je choisis de modifier les propriétés des oxybélès car je me suis aperçu qu’ils faisaient reculer les cavaliers macédoniens sans véritable impact, d’autant que ces unités réussissaient les tests de moral facilement puisque Elite. Je choisis donc de rajouter : les unités de cavalerie ennemie devant tester leur moral après un tir d’oxybélès subissent un malus de -2, celles d’infanterie un malus de -1.
Ensuite, la bataille de Crocus Field montre qu’en plaine la phalange ne fait qu’une bouchée de son homologue hoplitique, donc je conserve les propriétés de cette unité.
Il faut maintenant tester avec les Illyriens !

jlb73



Bonjour,

Bon, il n'est jamais trop tard pour découvrir un jeu.

Je suis fana de l'antiquité mais reste une grande question pour moi (qui fera sourire Semper Victor).

Est ce que ton jeu est jouable en solo ? Oui, non, guère intéressant si 1 joueur ?

Je sais que le jeu de simulation, c'est mieux l'un contre l'autre mais en attendant que ma femme s'y mette vraiment, je cherche toujours quelque chose en français de ce côté.

Allalalai

Allalalai

Salut,
Il me faut te répondre ceci :
- si tu appelles jouer en solo, gérer un camp et le système/l'IA/l'ordi joue l'autre, comme pour mes jeux type RC4, We Saw Spain Die, Custer, etc...non ; jouer une bataille tactique de l'Antiquité en solo me semble très très très difficile à réaliser avec des hexagones (pourquoi pas mais je ne connais pas de précédent) ;
- si tu penses plutôt à jouer cette bataille (et les autres) seul, alors je dirais oui.
Bp des extensions de ce jeu (et des Trois Portails le volet fantasy) ont été testées par mes fils de 14 et 9 à l'époque. Cela veut dire qu'ils ne sont pas des champions de l'histoire militaire antique, mais des joueurs exigeants pour la compréhension rapide des règles et leur fluidité d'application.
J'ai fait ce jeu pour privilégier...le jeu, et en respectant un peu d'honnêteté vis-à-vis de chaque camp, ou des erreurs de celui que tu affectionnes le plus , tu pourras jouer à ce jeu seul facilement.
Pour l'instant, et en toute humilité parce que je ne pense pas du tout être un k d'or, tous les retours que j'ai eu m'ont livré de très bonnes appréciations et un grand plaisir de jeu ; j'ai même eu des demandes pour une version pions prédécoupés, boîte cloche et condensé de tout ce qui est déjà sorti Smile
En fait, tous les scénarios contenus dans le jeu de base, les extensions, ceux à venir, permettent à chaque camp d'utiliser ses atouts historiques (même dans des scénarios très déséquilibrés), pas forcément pour gagner aisément, mais au moins pour se faire plaisir à manier les troupes et revivre l'histoire ; c'est sûrement là le plaisir d'un jeu solo alors qu'à plusieurs, les réactions adverses dépendent de l'autre.
Ici, à mon humble avis, tu pourras jouer chaque camp historiquement et logiquement sans qu'un seul point de règle ne gâche ta partie.

Pour finir, ma femme a testé et aimé (un exploit). Elle qui baille dès que je lui évoque le mot wargame ou une règle autre que le Monopoly et la Bonne paye (vraiment, elle baille !), m'a fait ce plaisir. Je l'ai d'abord convaincue de m'écouter par la petitesse des règles, puis la simplicité des concepts (tout s'enrichit et s'étoffe avec les compétences), et enfin quand elle a commencé à bouger ses Romains et tordre m'ont infanterie carthaginoise (elle sait que j'en suis un fan complet)...elle a moins rit quand j'ai sorti mes Numides, et détesté leur compétence vélocité.

J'espère avoir bien répondu à ta demande. Tu peux consulter nombre de mes CR ici ou sur Strat si besoin.

jlb73



Salut,

Merci à toi. J'ai posté aussi sur strategikon pour la même question, n'en tient pas compte ou mets déjà répondu Smile

Le top est bien sur d'avoir un système style IA mais je sais par expérience la difficulté de faire cela.
Après , cela ne me gêne pas de jouer un camp puis l'autre en optimisant bien sur au maximum les chances de chaque côté, ce n'est pas l'imprévisible d'un joueur humain mais cela permet de passer un bon moment.

Cela va rappeler des souvenirs à Semper Victor. Ma femme a joué à Sphactérie pour me faire plaisir... Je revois encore son sourire et son rire au dernier tour me mettant la pâté et obtenant une nette victoire stratégique.
PAr contre,Syracuse, elle le trouve trop complexe et n'est pas arrivée à rentrer dedans.

Je cherche donc un jeu sans prise de tête au niveau des règles mais tout en gardant un minimum de réalisme et l'exercice est plus difficile qu'il en a l'air.

Comme dit, je suis fana de cette époque donc le côté historique, j'aime bien qu'il soit correct à minima (suivant les sources que l'on peut avoir bien sur) ah ce fameux ordre de bataille.

Et surtout une partie entre 1 et 2 heures MAX, car après elle lâche et moi aussi Smile
J'aime jouer, peu de temps mais très souvent.

Pour l'impression des pions, tu imprimes sur du papier épais style 250 grammes ? Pareil pour les cartes , un peu de mal à voir comment tu fais cela.

Tes graphismes, je les aimes bien. Faire ainsi son propre jeu, il faut oser et se lancer et j'aime bien soutenir ce genre d'initiatives (surtout que tes prix sont plus que raisonnables je trouve pour ma part). Tu proposes aussi plusieurs scénarios et souvent originaux (guerre sacrée peu jouée).

Merci d'avance pour tes compléments avec mes dernières indications.

Allalalai

Allalalai

Re,
Il est impossible d’envisager mes jeux en ayant en tête ceux de de Frédéric Bey. C’est un pro de l’Antiquité (au moins autant que de Napo), un créateur avec énormément de productions derrière lui, une perception aiguisée, il prend en compte pas mal de facteurs, je suis loin d’avoir son expérience.
J’ai créé mes jeux pour pouvoir faire ce que je voulais et appliquer ma propre vision des choses, j’espère exacte historiquement (pour l’instant je n’ai rien vu d’anachronique ou d’absurde), mais j’ai privilégié certaines idées.
Pour Ars Bellum, la principale idée c’était un accès facile, le plus intuitif possible et presque indépendant des règles rapidement. En cela je pense que c’est bon et pour te répondre, oui, je ne crois pas que tes parties vont durer plus de deux heures (ça n’a pas été le cas avec mes fils, eux aussi auraient décroché). Je table plutôt sur 1h-1h30 de jeu pour les gros scénarios ; voire même après quelques parties, moins d’une heure pour les plus petits (carte A4 et peu de pions). Le tout est de bien gérer la première fois, pour placer de bonnes habitudes et une bonne mécanique en tête.
Franchement le réalisme…je prends un exemple ; tu joues les Gaulois à 3 de valeur de combat pour les troupes de base contre 4 pour les Romains. C’est dur d’attaquer à 2 contre 3, me diras-tu. Mais si tu regardes bien le truc : les gaulois ont une compétence appelée Furie, c’est-à-dire que le joueur qui possède la compétence Furie possède un bonus de +2 à son dé d’initiative au premier tour, bonus qui est maintenu chaque tour d’après, SAUF s’il perd l’initiative lors d’un tour, dans ce cas-là, le joueur perd définitivement ce bonus jusqu’à la fin de la partie.
Donc rappelons-nous l’histoire, si les Romains tenaient le premier assaut et mettaient en échec la furie gauloise, la plupart du temps ils l’emportaient. En fait, les Gaulois doivent profiter de l’initiative le plus possible pour bouleverser et bouger le dispositif romain ; car parmi les compétences romaines, on retrouve :
Cohésion : les unités de fantassins avec une valeur de combat de 4 ou + subissent -2 à cette valeur si elles se trouvent dans un hex. de forêt, d’élévation de niveau 2, ou de retranchements.
et
Formation : les unités de fantassins avec une valeur de combat de 4 ou plus subissent un -1 à cette valeur si au moins 1 de leurs hexagones adjacents n’est pas occupé par une unité de même type (même nature). Les pions Chef et Garde ne subissent pas ce malus.
Globalement, il faut pour le Romain bien maintenir sa ligne s’il ne veut pas subir beaucoup.
Tu rajoutes ensuite la cavalerie gauloise souvent nombreuse, de niveau 4 (supérieure à la romaine de niveau 3), et selon moi, tu as tous les ingrédients historiques des batailles entre ces deux belligérants séculaires.

Bon ce n’était qu’un exemple, mais l’avantage, c’est que le plaisir de la simulation, selon moi, ne tient pas dans un mécanisme complexe et beaucoup de facteurs pris en compte (comme un système type GMT, très bien au demeurant), mais dans quelques compétences pimentant les règles de base. Les jeux de plateaux sont souvent très synthétiques et efficaces pour des choses comme cela.

Pour évoquer un autre point, je me suis confronté avec ma plus grande difficulté en faisant l’extension de Pyrrhus, c’est là où j’ai vu que mon système tenait la route. Comment gérer les phalanges, sans qu’elles soient des tanks invincibles ou des victimes toutes désignées pour les légionnaires…Punaise ça m’a pris du temps !!! Tout tient dans peu de choses, dont au moins cette compétence :
Phalange : une unité de type phalange macédonienne (puissance de combat = 4, PM=2) bénéficie d’un +2 au d6 de combat en plaine (uniquement) ; en revanche, elle perd -1 point de capacité de combat par unité ennemie en soutien d’une attaque (cumulable avec les bonus de soutien).
J’ai joué plein de fois les batailles, et ça rendait vraiment des sensations historiques.
PS : sur Strat j’ai mis un CR Romains contre Aztèques.
Pour les graphismes merci, c’est ce qui me motive le plus je crois : j’adore dessiner les pions (sauf les galères et les navires de combat modernes !!!). Peut-être que je les privilégie trop d’ailleurs : j’utilise peu de signes et facteurs sur le pion, au contraire de bp de jeux (deux plus la compétence de tir), parce qu’il en est ainsi rendu plus facile, et que j’aime bien voir le dessin ; après, j’ai mes limites, je vois VV et DaSilva, lui est devenu super bon.

Pour faire les pions, désormais je procède ainsi pour aller vite : j’imprime la grille sur des feuilles autocollantes (j’ai une Canon MX475 bon marché), je colle sur des intercalaires en carton, celles d’1mm d’épaisseur, de la couleur du pion, et le rendu est vraiment pas mal. Quand j’ai le temps, je colle en plus dessus du papier adhésif pour recouvrir les livres. Je découpe au ciseau, je n’ai pas encore acheté de cutter de pro, tout le monde dit que c’est bien.
La dernière fois, je me suis planté sur ma grille, et j’ai imprimé des byzantins à 2mm de côté (les pions sur ma grille font 1,5), franchement ça ressortait du top, j’avais l’impression de voir les flèches voler (j’exagère !).
[CR] Philippe contre Onomarque en Thessalie 21051205132617789117413968

Je vais bientôt sortir de nouvelles extensions, il faut aussi que je mette en sortie le chapitre 1 du jeu Les Trois Portails, plus d’autres choses, j’arrête pas.

jlb73



Merci pour ce long retour.

Dernière question pratique avant de craquer Smile

Pour les feuilles A3 en impression, tu as prévu comment , deux A4 et tu colles ?

Pas d'imprimante A3 sous la main Sad

Allalalai

Allalalai

Alors là..., j'avoue que j'ai fait des fichiers A3 et que les cartes sont calibrées pour être imprimée en A3 sans souci ; ensuite, comme je possède photoshop, dans ma tête, le joueur coupait en deux pour imprimer (c'est ce que j'ai fait), ou alors j'ai demandé à ma femme d'imprimer les A3 au bureau[CR] Philippe contre Onomarque en Thessalie 1f601  
Sauf qu'effectivement, tout le monde n'a pas photoshop.
Alors je sais qu'il existe des posts sur les forums donnant des logiciels pour faire ça, .... tu as des techniques aussi comme ici :
https://forum.openoffice.org/fr/forum/viewtopic.php?f=3&t=53142
https://abracadabrapdf.net/forum/index.php?topic=981.0
https://www.coollibri.com/blog/convertir-a3-en-a4-ou-transformer-a4-en-a5-sous-word-comment-faire/
Pour trouver des liens j'ai tapé sous google : couper un A3 en A4 pour impression.

C'est vrai que jusqu'à présent, les joueurs qui m'ont parlé des cartes m'ont dit qu'ils les faisaient imprimer en couleur en ville ou au bureau...
Si tu acquiers le jeu et que tu as un souci, n'hésite pas, tu m'envoies un mail ou mp. A la base, je n'ai pas du tout envisagé ce point par habitude...

jlb73



Je passe en MP Smile

Contenu sponsorisé



Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum