L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

[CR] The Thin Red Line (Yaquinto Publications)

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]



Partie commencée ce soir avec Hannon (Anglais). Je joue donc les français pour notre "revanche" de la partie de The Great Redoubt.



Dernière édition par Semper Victor le Jeu 20 Sep 2012 - 20:44, édité 1 fois


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Déploiement initial :



Nous jouons le scénario historique. Le scénario débute au Tour N°5 (11h30).

Note : il existe un scénario alternatif qui commence au Tour n°1 (9h30).

Je rédigerai la suite du CR demain.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
bonsoir Fred et Hannon

pour celui-ci également vous avez refait les pions?

Pascal

Voir le profil de l'utilisateur http://opendefrancetwilightstruggle2010.fr.gd/Open-de-France-Twi
Hannon a refait les pions en effet.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Tour 5 (premier tour du scénario) :



Avec entre deux et trois fois moins pions (tant que les Prussiens ne sont pas là) que The Great Redoubt, le jeu est plus rapide et plus fluide sur The Thin Red Line.

Nous adoptons avant de commencer deux règles complémentaires : interdiction de bouger l'infanterie de la Garde Impériale avant le tour 14 (arrivée des Prussiens) et suppressions du malus de -1 pour les tirs d'artillerie au travers des haies.

Situation fin du Tour 5 sur l'aile droite française :


Lors de ce premier tour, j'avance le IIe corps entre Hougoumont et La Haye Sainte et déploie sans l'engager les Ier corps face à l'aile gauche anglaise. Un duel d'artillerie s'engage et la première attaque sur la Haye Sainte (seule mêlée du tour), par les brigades Husson et Campy, n'est pas loin de réussir. David ne fait que quelques ajustement dans son dispositif, repositionnant sa cavalerie sur son aile gauche et acheminant du soutien vers Hougoumont et la Haye Sainte.

Grognard


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Allez les bleus ! Gorgnard 2

Voir le profil de l'utilisateur
Situation à la fin du Tour 6 :



Au cours de ce second tour, Jérôme prépare une attaque d'Hougoumont en se positionnant dans les bois. Les manœuvres principales ont lieu entre Hougoumont et La Haye Sainte. Les Français y concentrent cavalerie et artillerie en couverture, pendant que deux divisions (Foy et Bacehlu) essaye de prendre la mesure de la Haye Sainte. Les Anglais concentrent également de nombreuses batteries.

Sur l'aile droite française, pas de grande offensive pour l'instant, les canons français parviennent à mettre en déroute deux régiments hollandais mais la riposte des canons anglais est elle aussi efficace.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Situation à la fin du Tour 7 :



L’attaque de Jérôme sur Hougoumont échoue lamentablement. Du coup j’envoie l’artillerie du VIe corps en renfort dans la zone. Il s’avère maintenant que prendre ce château sera quasi impossible sans préparer une attaque avec toutes les divisions du II corps, alors que deux d’entre elles sont déjà engagées, et en difficultés, à la Haye-Sainte.

Sur l’extrême droite, le premier corps passe enfin à l’attaque et met en déroute l’infanterie qui lui est opposée. Très historiquement, David lance sa cavalerie en contre attaque. Elle met à son tour en déroute deux brigades françaises qui n’avaient pas eu le temps de se mettre en carré. Tour difficile pour l’Empire…


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Fin du Tour 8 :



Les événements principaux se produisent sur l’extrême droite française ou Ney a formé en personne un carré avec une brigade d’infanterie et une batterie d’artillerie de réserve. La cavalerie anglaise, est arrêtée par le IVe corps de cavalerie de Milhaud. Les pertes sont lourdes pour les troupes montées britanniques au regard de celles de leurs adversaires. Au centre, je tente de monter une seconde offensive sur la Haye Sainte, mais les feux défensifs anglais suffisent à éloigner une des deux brigades du IIe corps en charge de l’assaut. Du côté d’Hougoumont, les deux camps se contente d’échanger des tirs d’artillerie.

Pas de grande offensive du Ier corps ni de grandes manoeuvres chez les Anglais pour l'instant. Les duels d'artillerie se poursuivent tranquillement. La bataille n'est pas pour l'instant d'une intensité exceptionnelle.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Fin du Tour 9 :



Alors que le front est toujours relativement calme, la brigade Husson parvient à s'emparer de la Haye Sainte et à la conserver face à la contre attaque britannique. Une bonne nouvelle côté français, car du côté d'Hougoumont, il est clair que la prise de la ferme fortifiée n'est pas pour demain, David ayant notablement renforcé le dispositif défensif dans la zone.

De mon côté, c'est maintenant la cavalerie qui produit les efforts les plus notable en dégageant l'extrême droite de ma ligne et en couvrant les deux flancs de l'Haye Sainte. David réorganise également sa ligne en regroupant sa cavalerie sur sa gauche également.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Situation à la fin du Tour 10 :




Après la prise de la Haye Sainte par les français, le 10e tour de jeu est très clame, les deux camps fourbissant leur armes pour préparer la prochaine attaque ou contre attaque. La situation des Français n’est pas idéale d’ailleurs au tour de la Haye Sainte où les soutiens d’infanterie manque. Les Anglais dominent du côté d’Hougoumont et la situation est relativement équilibrée sur l’aile droite française, malgré le beau travail du corps de cavalerie de Milhaud.



Le score est de 22PV pour les Français contre 9 PV pour les Anglais, mais 10 PV viennent de la capture de la Haye Sainte… Les autres points sont crédités grâce aux mises en déroute (1PV par unité ennemie mise en déroute).
Nous avons joué 6 tours en une soirée alors que nous en bouclions 2 ou 3 seulement dans notre partie de The Great Redoubt. La suite vendredi prochain...


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
le jeu semble beaucoup plus rapide que The Great Redoubt..

au fait c'est exactement le même système?

Voir le profil de l'utilisateur http://opendefrancetwilightstruggle2010.fr.gd/Open-de-France-Twi
Oui les règles sont les mêmes. C'est plus rapide car il y a beaucoup moins d'unités.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

Du côté Alliés, Wellington temporise en menant une défense active. Des contre-attaques locales sont possibles mais pas facile à organiser car les leaders manquent. Toute la belle cavalerie d'Uxbridge ne peut envoyer charger que deux régiments à la fois car son chef (Uxbridge donc) ne peut pas être partout à la fois ! (et un chef est nécessaire pour charger).

Les troupes alliées sont partagées entre l'élite britannique et les Belgo-hollandais peu motivés. (il y a aussi des Allemands, de Hanovre notamment).
Les Belgo-hollandais sont facilement mis en déroute mais ils sont là pour boucher les trous dans la ligne de bataille.

L'artillerie des deux camps est handicapée par un terrain détrempée et n'est efficace qu'à mitraille (à l'exception de deux grosses batteries françaises). Au delà de cette première distance on a tous 1 chance sur 6 seulement de toucher quelque chose à chaque canonade.

Pour l'instant les pertes sont de 50 françaises et 35 alliées.

Les zones fortifiées apportent +2 au Moral, -3 aux tirs adverses et obligent l'attaquant à reculer s'il n'a pas chassé le défenseur par une charge à la baïonnette réussie. Par contre une unité dans ces zones qui viendrait à dérouter est éliminée ! (prisonnière dans les bâtiments, pas possible de s'échapper).

Les Prussiens arrivnet au tour 14. Par une règle maison trouvée sur BGG la Garde peut se mettre en mouvement à partir du tour 11 (sans doute pour anticiper l'arrivée des Prussiens).

Voir le profil de l'utilisateur
Bonne nouvelle, je croyais que je ne pourrai bouger l'infanterie de la Garde qu'au tour 14 Smile


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Reprise des hostilités ce soir.
Comme lors de la première soirée, nous avons pu jouer 6 tours complets (Tours 11 à 16 inclus).

J'ai oublié (sic) de prendre des photos à la fin des tours 11 et 12... Je vais donc résumer les trois premiers tours de la soirée et publier la situation à la fin du tour 13 :



En fait, l'activité des deux armées a été assez réduite au cours de ces trois tours.

De mon côté (Français), la Garde Impériale est désormais libre de ce déplacer. Je détache la Moyenne et la Jeune Garde, ainsi qu'une des deux divisions du VIe corps en direction de Plancenoit. Au centre, il me faut les trois tours pour sécuriser La Haye Sainte, en y envoyant une brigade intact et Reille en personne pour tenir les lieux. Enfin, j'envoie de la cavalerie tourner l'aile gauche anglaise. Ce mouvement est assez lent, car il faut contourner Papelotte, tenu par les Anglais et les ZdC de cette position.

Du côté anglais, David fait glisser ses troupes sur sa gauche pour contrer mon mouvement de cavalerie. David repositionne aussi ses troupes pour les soustraire à mes tirs de cavalerie.

Les duels d'artillerie se poursuivent, avec la destruction ou la mise en déroute de plusieurs batteries anglaises et d'une batterie de réserve française.

Vue de droite française/gauche anglaise :



Les Prussiens arrivent au prochain tour...


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Le Tour 14 est marqué par l'entrée en jeu des premières troupes prussiennes. David est frappé par leur moral assez faible (et leur capacités de mouvemts assez rédites avec de nombreuses unités à 3 PM). Les Français sont (relativement) prêts à les acceuillir.



C'est le moment que je choisit pour envoyer d'Erlon en personne prendre la tête de la cavalerie de Jacqueminot (un Meudonnais comme moi Cool ) sur l'aile droite (avec un chef, les charges deviennent possible). La cavalerie légère de la Garde, sous Lefevre-Desnouettes est à leurs côtés. Papellote s'avère par ailleurs une épine difficile à couper... Les Anglais s'y accrochent comme des morts de faim.



Au centre c'est le calme plat en dehors des duels d'artillerie. La Haye Sainte est solidement tenue par le IIe corps.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
"Les Prussiens arrivent au prochain tour... "
Pas d'aléa dans le tour d'arrivée des Prussiens et sur l'endroit par lequel ils arrivent ?
on a quand même cet avantage dans le jeu c'est de savoir qu'ils vont arriver et par où

Voir le profil de l'utilisateur
Comme dans tous les jeux sur Waterloo à cette échelle...
Les Prussiens ne vont pas arrivée par le nord, le sud ou l'ouest, cela n'aurait aucun sens.

La règles optionnelles retenue est que les rserves françaises ne peuvent bouger vers Plancenoit avant le tour 11. Le délai entre tour 11 correspond au moment ou Napoléon voit de la poussière s'élever sur sa droite et se rend compte que ce n'est pas Grouchy. le résultat est en tout cas bien historique dans notre partie.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
petites questions : est-ce que les pions sont rectangulaires à l'origine ? Est-ce que dans un hex plusieurs unités peuvent avoir différentes orientations ?

Voir le profil de l'utilisateur
Oui la taille des pions est la taille originale. seuls les pions en ligne (ou artillerie en batterie) ont une orientation vers un des 6 côtés d'hex.

Il peut y avoir deux unités rectangulaires ou une rectangulaires et deux petites carrées par hex.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Semper Victor a écrit:Comme dans tous les jeux sur Waterloo à cette échelle...
Les Prussiens ne vont pas arrivée par le nord, le sud ou l'ouest, cela n'aurait aucun sens.
Certainement mais commencer Waterloo au tour 1 en sachant que les Prussiens vont intervenir à tel tour ce n'est pas la même chose que devoir réaffecter des troupes en cours de bataille pour faire face à leur arrivée. Même si l'arrivée des Prussiens ne fut pas totalement une surprise. Je me demande comment rendre cet effet en terme de simulation sans obtenir quelque chose de choquant peut être que des jeux y arrivent ? Pour ma part mon expérience de waterloo en jeu se limite à Waterloo de International Team Embarassed ! Autant dire que ce n'est pas la panacée !

Voir le profil de l'utilisateur
La seule manière c'est de changer d'échelle et de jouer la campagne. Au niveau tactique, tout le monde connait les détails de Waterloo par coeur, il n'y a pas de solution miracle sauf des "et si ?" plus ou moins fantaisistes...


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
En fait toutes les unités ont une orientation, mais ile ne coût pas PM au xunités en colonne pour changer d'orientation.

Fred, on gagne 2 PV par déroute et non 1. J'ai corrigé les PV. D'où Français 56 PV et Alliés 34 PV. Après le T13 il faut une différence de 80 pour que le Français gagne sinon les Alliés gagnent. C'est un peu artificiel car je sens bien que c'est ce qui pourrait se passer mais je me vois mal mettre en déroute l'armée française et gagner réellement militairement parlant.

Les Prussiens ont l'air un peu d'épouvantails. Ils sont assez mauvais et la Garde les attendait en formation en ligne ou retranchée dans Plancenoit. J'ai quand même lancer deux charges ; l'une a été repoussée avant le contact, l'autre a emporté une batterie d'artillerie de la Garde mais les petites unités chargeantes se sont retrouvées en plein milieu de la cour des grands et ont été fusillées de trois côté (déroute avec lourdes pertes).

Du côté gauche anglais :
- Papelotte, encerclée, est tenue admirablement par les Hollandais du prince de Saxe-Weimer. Ils n'ont aucune perte et ont repoussé bien cinq assauts en faisant moult pertes.
- la cavalerie légère de la Garde française et celle de Jacquinot qui se sont infiltrées sur la gauche sont aux prises avec la cavalerie de Ponsonby qui tient bon. Elle a emporté la batterie à cheval de la Garde et a gagné ses trois combats contre ses adversaires. Des renforts d'infanterie amie approche.

Au centre ça canonne, et à droite ça patiente (avec quelques mouvements préparatoires dans les deux camps quand même...).

Voir le profil de l'utilisateur
Il me reste les photos de deux tours à commenter. je posterai ça avant lundi.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum