L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Gestion de la résistance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Gestion de la résistance le Dim 28 Sep 2008 - 12:48

Je pénètre un peu dans le jardin napoléonien où mes connaissances sont limitées, mais le post sur les carrés m'a suggéré une telle remarque :
les formations jouent un rôle important dans tous les systèmes de jeux napoléoniens, la ligne, le carré...sont des techniques de combats incontournables.
Mais pour les grandes batailles type Borodino ou autres ou le nombre d'unités est énorme, un système prenant en compte plutôt l'unité dans sa globalité, et usant d'un principe de fatigue progressive ne serait-il pas intéressant : exemple, je bouge, je perds 1pt de fatique (on fait juste apparaître cette perte), je combat deux fois, je perds deux points....certes on ne prendrait pas en compte la différence entre une colonne et une ligne, ce qui est sûrement préjudiciable à l'historicité e au réalisme peut-être des combats (encore que ces formations sont le plus souvent retranscrites sous forme de bonus), mais le côté usure des combats ressortirait bien-plus et imiterait bien l'engagement possible ou pas d'une unité dans la bataille....A tel niveau de fatigue je ne peux plus attaquer mais seulement défendre, à tel autre niveau, je peux creuser des retranchements...Jusqu'à grosso-modo Austerlitz-Iéna, je ne pense pas qu'une telle proposition soit pertinent, la manoeuvre prime, mais dès que les batailles deviennent moins "subtiles" (ce n'est pas une critique)...?
Je ne sais pas si je me suis bien fait comprendre (je n'ai pas réfléchi à tout non plus) mais les spécialistes en pensent quoi ?

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Gestion de la résistance le Dim 28 Sep 2008 - 14:45

Tu as des jeux comme la NBS où l'on comptabilise les pertes, et une fois un certain niveau de perte atteint, qui varie en fonction de la qualité de l'unité, celle-ci ne peut plus faire grand chose.

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Gestion de la résistance le Dim 28 Sep 2008 - 14:49

Ok, mais ce sont les pertes qui déterminent le seuil moral, ne sont pas comprises les actions entreprises fatiguant les troupes et se rajoutant aux pertes.

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Gestion de la résistance le Dim 28 Sep 2008 - 16:12

La première chose est qu'entrends-tu par unité :
- La compagnie ou l'escadron Evil or Very Mad
-le bataillon ou le rgt de cavalerie
- la brigade
- la division

Selon l'échelle retenue la "résistance" intégrera plusieurs paramètres. Tu devrais lire le "Waterloo" de Barbero, cela donne une relativement bonne vision du concept et de sa complexité.

Ensuite il y aura la période à prendre en compte.

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Gestion de la résistance le Dim 28 Sep 2008 - 16:44

C'est vrai que j'ai juste évoqué cette idée car le système me semblait sur certains points pertinent, mais je n'ai pas tenu compte de la taille de l'unité...Je vais me renseigner sur ce Barbero, c'est quel style, essai, récit, étude ?

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: Gestion de la résistance le Dim 28 Sep 2008 - 18:00

Roman très étudié... Razz

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: Gestion de la résistance le Dim 28 Sep 2008 - 18:31

Un roman, punaise ça fait une paye que j'en ai pas lu, je crois trois ans avec les bouquins de Patrick Girard sur Carthage...C'est long, court, j'ai tendance à préférer les essais, donc il faut vraiment qu'il soit bon...

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: Gestion de la résistance le Dim 28 Sep 2008 - 18:36

C'est assez long, très bien fait et tient beaucoup de l'essai. Et il est TRES bon.

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: Gestion de la résistance le Dim 28 Sep 2008 - 19:17

euh, là je crois qu'il y a confsuion, le barbero sur waterloo ce n'est pas un roman!

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: Gestion de la résistance le Dim 28 Sep 2008 - 19:38

Un roman ou pas alors ?

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: Gestion de la résistance le Dim 28 Sep 2008 - 19:46

Allalalai a écrit:Un roman ou pas alors ?

Ce n'est pas un roman cf "la Bataille" mais une étude historique qui est fort bien rédigée et qui s'appuie sur les témoignages des acteurs et témoins. C'est une oeuvre qui s'incrit dans la lignée de "l'étude sur le combat" d'Ardant du Picq http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k864841.pagination et "l'anatomie de la bataille" de Keegan



Dernière édition par cruchot le Dim 28 Sep 2008 - 22:05, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur

12 Re: Gestion de la résistance le Dim 28 Sep 2008 - 21:33

Tu viens de frapper fort, j'ai lu tous les bouquins de Keegan, donc ça ne peut que m'intéresser..

Voir le profil de l'utilisateur

13 Re: Gestion de la résistance le Dim 28 Sep 2008 - 22:30

D'ailleurs en relisant ce livre, je suis arrivé à la conclusion perso que les anglais pensaient refaire une nième mouture des batailles de la peninsule. En fait cela ne fut pas le cas, mais ils n'arrivaient pas à comprendre. Cette situation est résumée par la reflexion de Kincaid :" on ne m'avait jamais parlé de bataille où tout le monde mourait"

C'est un facteur à prendre en compte aussi dans ta recherche : "la capacité des acteurs à comprendre ce qui se passe exactement"

Ensuite ce qui rend cette période si intéressante c'est qu'elle constitue une charnière :

- le rôle de plus en plus important des tirailleurs,
- les préparations d'artillerie et le nombre croissant de pièces moyennes et lourdes dans les armées,

Le premier point est souvent négligé dans les relations de bataille et on pense que seuls les régiments légers et les cies légères combattaient en tirailleur. En fait, ce sont ces troupes qui le faisait le plus souvent mais en cas de besoin, tout le monde s'y collait, du moins dans les rgts réguliers.

Pour le deuxième point, la bataille du 1er Empire n'annonce pas l'âge du fusil rayé mais celui du marmitage des positions adverses.

Voir le profil de l'utilisateur

14 Re: Gestion de la résistance le Dim 28 Sep 2008 - 22:56

cruchot a écrit:C'est un facteur à prendre en compte aussi dans ta recherche : "la capacité des acteurs à comprendre ce qui se passe exactement"

Voilà un point qui serait génialissime à simuler, mais pour trouver le bon truc je te dis pas le boulot !

Voir le profil de l'utilisateur

15 Re: Gestion de la résistance le Dim 28 Sep 2008 - 23:56

Les livres d'Alessandro Barbero ne sont pas des romans. Ce sont des livres d'histoire magnifiques je te conseille chaudement ses trois livres traduits en français : Charlemagne, Waterloo et le Jour des Barbares (Andrinople 378)


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

16 Re: Gestion de la résistance le Lun 29 Sep 2008 - 0:03

Frédéric Bey a écrit:Les livres d'Alessandro Barbero ne sont pas des romans. Ce sont des livres d'histoire magnifiques je te conseille chaudement ses trois livres traduits en français : Charlemagne, Waterloo et le Jour des Barbares (Andrinople 378)
+1 d'autant que Barbero est un médiéviste reconnu et respecté.

Son incursion dans le napo et surtout à Waterloo, est interessante du fait de sa "neutralité" . Il est italien :lol: :lol:

Voir le profil de l'utilisateur

17 Re: Gestion de la résistance le Lun 29 Sep 2008 - 1:01

Ah il a aussi travaillé sur Andrinople :-?: J'adore cette bataille :hail:

Voir le profil de l'utilisateur

18 Re: Gestion de la résistance le Mer 8 Oct 2008 - 23:27

Pour revenir dans le sujet, j'ai cité l'étude de Barbero pour Waterloo, mais son analyse de l'épuisement / découragement des troupes peut très bien s'appliquer aux austro-russes à austerlitz dans leurs attaques contre les forces de Davout. Les français souffrent mais tiennent, les alliés souffrent aussi puis se découragent. Finallement vers 11h ce sont des troupes brisées / usées bien qu'en grand nombre et sans avoir été franchement battues.

Voir le profil de l'utilisateur

19 Re: Gestion de la résistance le Mar 17 Fév 2009 - 1:51

Allalalai a écrit:Un roman, punaise ça fait une paye que j'en ai pas lu, je crois trois ans avec les bouquins de Patrick Girard sur Carthage...C'est long, court, j'ai tendance à préférer les essais, donc il faut vraiment qu'il soit bon...
c'est pas du tout un roman, vraiment un récit de la bataille et l'un des tous meilleurs. Dans les bons pour complèter (et que l'on trouve facilement) , celui de Damamme et un de Jacques logie après, il y en a une bonne vingtaine dont plein en anglais pas traduits...

il est vraiment bon, et existe en poche, celui de Barbero.

Voir le profil de l'utilisateur

20 Re: Gestion de la résistance le Mar 17 Fév 2009 - 1:58

Allalalai a écrit:
cruchot a écrit:C'est un facteur à prendre en compte aussi dans ta recherche : "la capacité des acteurs à comprendre ce qui se passe exactement"

Voilà un point qui serait génialissime à simuler, mais pour trouver le bon truc je te dis pas le boulot !
laa série NbS tente de le simuler; la distinction est faite entre le joueur et qui il incarne. Il est général en chef pour les ordres et commandant de ses corps pour l'action. Une fois des ordres d'attaque donnés, il faut y aller, même si on voit se dérouler une marche sur son flanc, sauf à tenter une prise d'initiative qui peut se révéler désastreuse (l'adversaire qui rédige alors les prochains ordres...a mon avis, la partie la plus contestbale du système, mais je suppose que c'est là pour dire, vous savez quel risque énorme vous prenez)

par ailleurs le truc très fort, c'est aussi que les corps peuvent cesser d'attaquer si la défense en face est trop efficace...Ce qui oblige à redonner des ordres.

Chaque ordre met du temps avant d'être appliqué, c'est aussi une très bonne idée.

de mémoire, dans une série sur la guerre civile américaine, il y avait aussi un très bon système, il fallait planifier ses attaques un ou deux tours à l'avance...ce qui faisait que l'on pouvait voir la situation dégénérer et ne plus avoir de réserves, ou rien sous la main pour faire face. south mountain, je crois (prelude toi chickamaugha, ou alors le jeu sur Chickamaugha...ça doit d'ailleurs pas s'écrire comme ça)

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum