L'Estafette - Histoire & Wargames

Le deal à ne pas rater :
[Cdiscount à volonté] -50€ de réduction ...
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

CR En Pointe Toujours Norvège - Scénario 16.2 : La prise de Bjervik

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Zirconium

Zirconium
Un premier scénario en solo pour tester le module.

Une compagnie de la 13e DBLE (moral 8, choc), soutenue par deux Hotchkiss et l'artillerie de la Royal Navy, doit prendre une ville tenue par une compagnie de marins allemands (moral 6 en général, bleus). Les Français ont 6 tours pour chasser les Allemands des bâtiments.

Placement initial :
Tous les allemands sont cachés, des leurres étant placés dans les maisons vides. Les Français vont rentrer par le sud (côté lac, à gauche sur la photo).
Note : comme le scénario ne dit pas où est le nord, je prend la convention Nord = Haut de la carte (en l’occurrence à droite sur cette photo-ci).
CR En Pointe Toujours Norvège - Scénario 16.2 : La prise de Bjervik Pic5158977
Comme il n'y a pas assez de pions, certains allemands se sont camouflés derrière des toiles de tente françaises (marqueurs cachés bruns).

Zirconium

Zirconium
À cause de l'absence d'observateur sur la carte, les tirs d'artillerie de la Navy dévient vers l'est et ne font que révéler les leurres en 1503-1504-1505 et la position du Lt Holtort (orange), tandis qu'un groupe est stoppé par le bombardement.

Protégés par le couvert des chars Hotchkiss (gêne visuelle), les Français avancent.
Et là, surprise. Je me rends compte que le dispositif allemand ne couvrait pas du tout l'hexagone 0910 (le long du lac) : les mitrailleuses placées au bord ouest du village ne voient pas la progression des français. Seule la mitrailleuse orange placée au sud peut tirer sur les attaquants.

La section Jouandon (rouge) avance d'abord. Les légionnaires réussissent quasiment tous leurs tests de moral face aux tirs précis de la MG34: seul le PC est neutralisé tandis qu'un groupe a été stoppé.

La section Vadot (vert) profite du fait que la MG34 ait raté son test de cadence pour se ruer vers les maisons (le plan initial était d'être couverts par les tirs des autres sections mais finalement nul besoin). Le Leutnant Fink (bleu, au nord) tente bien de les arrêter mais son tir n'a évidemment aucun effet. Je me rends compte que j'aurai du placer la MG sur son hexagone pour prendre la rue en enfilade (je l'ai placée à sa gauche, en 1103, pour bloquer un assaut frontal).

CR En Pointe Toujours Norvège - Scénario 16.2 : La prise de Bjervik Pic5158978

La section Blin vient ensuite encadrer le flanc ouest des Allemands, tandis que le chef de compagnie Gilbert vient se placer sur l'hexagone du Lt Jouandon (bonus pour être dé-neutralisé en fin de tour).

Les Allemands réagissent doucement. La MG34 bleu vient se placer en 1203, pressée par son lieutenant (action de commandement pour que la mitrailleuse se mette en batterie et tire un peu après avoir démonté puis s'être déplacée). Au sud, le groupe placé derrière la MG34 orange avance pour la soutenir. Il tente après s'être déplacé un tir à demi-puissance sur les deux groupes français devant lui mais ne perturbe pas outre mesure les légionnaires (tests de moral réussis).

À la fin du tour, Jouandon perd son marqueur neutralisé. Situation fin de tour (avant que le groupe allemand E bleu en haut à droite se re-camoufle, étant hors de vue des Français) :
CR En Pointe Toujours Norvège - Scénario 16.2 : La prise de Bjervik Pic5158979

Zirconium

Zirconium
Début du tour 2.

Les Français sont très avancés et en terrain découvert, l'initiative va être déterminante pour savoir "qui tire le premier".

L'artillerie de 152 de la NAVY fait merveille. Le tir ne dévie que d'une case. Les maisons où étaient le chef de section orange et celle d'un groupe sont détruites par le bombardement, et les deux unités prennent un pas de perte (ce qui détruit le PC). Pas beaucoup d'autres effets.

CR En Pointe Toujours Norvège - Scénario 16.2 : La prise de Bjervik Pic5158980

Zirconium

Zirconium
Initiative française !

Vadot s'active d'abord. Ses deux groupes lancent un assaut sur la MG et le groupe E orange. Choc contre bleu, le combat est rapide et les bâtiments sont nettoyés sans perte française. Le groupe A se met à l'abri derrière les bâtiments. Mais le lieutenant traverse la route (je voulais une ligne de vue vers le nord du village pour y diriger le prochain tir d'artillerie) et est neutralisé par la mitrailleuse au nord.

Ensuite, la section Blin s'active (brun). L'assaut est lancé sur le groupe G rouge (sud-ouest du village) mais celui-ci se replie. Le groupe F rouge, adjacent, en profite pour faire un tir d'opportunité sur les deux groupes français. Le résultat est rude : 1 pas de perte pour chaque unité, et donc neutralisation. L'assaut français est compromis.

Les deux H-39 viennent au milieu de la rue pour faire un minimum barrage aux tirs dans la rue (je me rends compte que j'aurais dû les placer l'un après l'autre pour avoir une gêne visuelle de +2). Gilbert vient couvrir Vadot pour lui faire "retrouver le moral". Heureusement, la MG34 s'enraye et ne pourra pas "achever" le PC.

Le marqueur tir-test à droite est là par erreur.
CR En Pointe Toujours Norvège - Scénario 16.2 : La prise de Bjervik Pic5158981

Fin du tour. La MG34 est réparée. Les deux groupes de la section Blin ne sont plus neutralisés. Par contre, Vadot reste neutralisé, malgré son PC de compagnie dans la même case. La section orange, face à ses lourdes pertes (5 pas dont le PC), se replie. Le sud-est de la ville est dégagé.

CR En Pointe Toujours Norvège - Scénario 16.2 : La prise de Bjervik Pic5158982

Zirconium

Zirconium
Tour 3
CR En Pointe Toujours Norvège - Scénario 16.2 : La prise de Bjervik Pic5158983
Guidée par Gilbert, l'artillerie britannique dévie un peu de la MG34 qu'elle visait mais rien de grave. Au contraire, ses tirs neutralisent quatre groupes de combat allemands, dont un groupe dont les soldats craquent (groupe E rouge : 11 sur un test de moral N1, 1 pas de perte en plus de la neutralisation). Les leurres allemands qui restaient sont également révélés et supprimés.
CR En Pointe Toujours Norvège - Scénario 16.2 : La prise de Bjervik Pic5158984
Les deux Hotchkiss préparent l'assaut avec leurs mitrailleuses : tir groupé sur les deux groupes allemands adjacents, neutralisés.
CR En Pointe Toujours Norvège - Scénario 16.2 : La prise de Bjervik Pic5158985
Les trois groupes de la section Blin (enfin ce qu'il en reste), viennent nettoyer les marins toujours sous le choc. Le groupe A a été réactivé par son chef de section (action de commandement) pour pouvoir assaillir avec les autres groupes (il faut bien qu'une pile qui souhaite déclarer un assaut parte de la même case ?).


La section Jouandon (rouge) se déploie à l'est, la section Vadot étant bloquée par la neutralisation de son chef. Le chef de section Jouandon est stoppé par la MG34 bleu mais rien de plus.

Par contre, de son tir précis, la MG34 arrose Vadot et Gilbert. Neutralisé une seconde fois, Vadot est mis hors de combat.

En fin de tour, son adjoint prend le commandement mais a été refroidi par la mort de son chef (-1 au moral). Les trois groupes de la section bleue restent eux neutralisés. Le flanc allemand est dégagé. La section Enzingen (rouge, le PC est caché avec la MG) devient hésitante.
CR En Pointe Toujours Norvège - Scénario 16.2 : La prise de Bjervik Pic5158987

Zirconium

Zirconium
Tour 4

Pas de tirs d'artillerie, l'assaut final approche et il faut éviter de toucher des Français. La section Jouandon dégage les trois groupes allemands neutralisés à l'est.

Les trois groupes de la section Blin attaque tous ensemble la MG34 rouge. Le PC Enzingen, caché avec la mitrailleuse, se replie (aucune chance de survie).

Peu de réactions allemandes vu le peu d'unités qu'il leur reste. La MG34 de Fink s'enraye encore (sans doute le froid).

CR En Pointe Toujours Norvège - Scénario 16.2 : La prise de Bjervik Pic5158988

Zirconium

Zirconium
En fin de tour, la section Fink, démoralisée, disparait.

Tour 5
Couverte par les tirs des deux chars Hotchkiss, la section Blin assaille les derniers allemands et les élimine. Victoire française (au tour 6 c'eût été un match nul).

CR En Pointe Toujours Norvège - Scénario 16.2 : La prise de Bjervik Pic5158989



Dernière édition par Zirconium le Lun 13 Jan 2020 - 3:17, édité 1 fois

francoist

francoist
merci pour le compte-rendu, l'allemand semble avoir peu de chances?

Zirconium

Zirconium
Disons que je l'ai très mal joué.

Le "gameplay" de l'allemand est d'abord de bien placer initialement ses unités pour piéger le français. Ici, l'allemand (moi, schizophrène ayant simplement fait le déploiement avant de revenir jouer en solo à la fin de la journée) s'est auto-piégé en ne couvrant pas un axe logique pour les français.

Ensuite, le français a très beau de temps pour chasser tous les allemands, y compris les leurres. Il faut donc, avec l'allemand, jouer fin pour échanger de l'espace et des pertes contre du temps, ce que je n'ai réussi à faire qu'une seule fois dans ma partie, avec le repli avant assaut qui a permis de mettre provisoirement hors de combat une section française.

Enfin, il faut savoir réagir à la situation et redéployer ses unités pour faire face à l'axe d'attaque français, ainsi qu'à la désorganisation de la défense par l'artillerie. Je l'ai fait avec la MG34 bleue repositionnée dans la rue, puis en déplaçant la section bleue qui était au nord vers le sud, mais pas assez vite. J'ai mal joué ici la MG34 rouge (ouest du village, cachée dans les maisons), qui n'a tiré qu'au tour 3, et jamais en tir d'opportunité.

Au contraire, le français va devoir privilégier le choc et l'action offensive, ce que peut le mener à des mouvements coûteux. L'artillerie est à double tranchant car sa zone d'effet est très large (dérive...) et chaque déplacement exposera à son tir si elle vise les unités que le français voulait assaillir.

On a donc un gameplay asymétrique mais pas inintéressant, à condition de réussir à piéger son adversaire. À retenter avec deux humains.

amaury

amaury
Par ailleurs, as-tu pris l'effet de l'artillerie sur les Français ?
Au tour 2, il y a 10 unités françaises soumises à tir d'artillerie...

Zirconium

Zirconium
Oui (même si je compte 4 unités : les deux groupes qui font un assaut en 1308 et les deux H-39). Malheureusement pour les allemands un tir puissance AP4 n'a pas trop d'effet sur des unités moral 8 ou des blindés.

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum