L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Guerres & Histoire HS n°7 : Les dix meilleures armées de l'histoire

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Viens de paraître! D'accord avec les choix de la rédaction de G&H ?

Les critères utilisés - resilience, durabilité, faculté d’adaptation - sont commentés dans l'éditorial de Jean Lopez et dans un article dédié à la méthodologie retenue.

Guerres & Histoire HS n°7 : Les dix meilleures armées de l'histoire 1562869101-guerres-histoire-hors-serie-7-width1024

Guerres & Histoire HS n°7 : Les dix meilleures armées de l'histoire 1562869101-guerres-histoire-hors-serie-7-width1024-1


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/
Intéressant et plutôt bien fait d'autant que ce genre d'exercice est souvent "casse-gueule", les auteurs évitant heureusement (à mon avis) le piège du classement proprement dit.
Il n'en reste pas moins que cela reste toujours un peu subjectif et j'ai l'impression que certains arguments développés par B. Bihan pourrait être retournés contre certains des choix qui ont été faits... En outre, il manque à mon avis un élément important dans son système d'identification d'une "grande" armée: le leadership. Toutes les armées qui ont marqué l'histoire ont été menées par de grands chefs militaires (voire politico-militaires pour beaucoup d'entre eux comme Cesar, Napoléon, etc.) qui ont souvent fait la différence. Évidemment cet élément est un peu plus difficile à théoriser que les autres dans le cadre d'un système (quoique, certains systèmes peuvent être optimisés pour "sortir" ce genre de leaders cf. la Navy).

Mais comme le dit l'auteur, il y a un contexte politique, économique, stratégique, tactique, technique, humain qui fait qu'une armée/marine est à un moment donné dominante. Selon moi cependant, ce moment donné reste court parce que l'armée et les conditions changent (l'armée en question s'affaiblit car ses meilleurs hommes, y compris ses leaders, disparaissent et ne sont pas forcément remplacés, parce que les conditions techniques et tactiques du combat changent, parce que l'adversaire change lui aussi et s'adapte etc.). J'ai donc un peu de mal à penser une domination d'une armée sur des durées très longues, sans parler de plusieurs siècles, pour la simple et bonne raison que cela ne peut pas être la même armée, mis à part peut-être le nom. L'exemple typique est l'armée romaine: je pense qu'il n'y pas "une" armée romaine mais plutôt "des" armées romaines qui se sont succédées au cours des siècles avec plus ou moins de succès, comme les auteurs le rappellent bien d'ailleurs (même si globalement elles ont rempli l'objectif stratégique fixé).

Tout cela pour dire que j'aurais été un peu plus "discriminant" et qu'en ce qui concerne l'armée romaine, j'aurais plutôt opté pour l'armée de la fin de la République et plus particulièrement pour les légions de Cesar. Et j'aurais aussi intégré l'armée macédonienne d'Alexandre qui à mon avis répond à tous les critères; l'argument selon lequel la phalange a été ensuite dominée par les légions romaines me parait un peu sévère pour la rejeter.
La Grande Armée coche toutes les cases mais je l'aurais restreinte à la Grande Armée historique, c'est à dire celle formée au camp de Boulogne, celle des campagnes de 1805 et 1806, voire 1807. Les armées impériales des années suivantes ne sont plus les mêmes et leur domination n'est plus aussi évidente (il y a d'ailleurs un petit encart qui précise tout ça).
La Royal Navy est un cas intéressant. L'auteur fait démarrer son histoire en 1546 pour rapidement se concentrer sur la domination sans partage des mers par la marine britannique à partir du 18ème siècle (enfin presque car la Royal Navy a échoué dans sa mission lors du conflit américain et pas seulement contre la Royale). Outre qu'il y a eu là aussi plusieurs Royal Navy (le passage de la marine à voile à la marine à vapeur par exemple est un moment très intéressant de son histoire souvent oublié alors qu'il est déterminant), c'est oublier que la marine anglaise (qui n'était certes pas encore la Royal Navy) a joué un rôle très important bien avant, notamment pendant la guerre de Cent Ans, en assurant la maitrise de la Manche et en permettant plusieurs débarquements à grande échelle sur le continent sans lesquels ce conflit aurait été beaucoup plus court. Et la bataille de l'Ecluse en 1341 est une victoire majeure qui débouchera sur la prise de Calais, une victoire stratégique pour les Anglais. Le mérite de la marine de Sa Majesté n'en est que plus grand...
Enfin, un dernier point: je ne suis pas très convaincu par les arguments qui ont conduit au rejet de Tsahal. Mais c'est un cas très particulier et particulièrement sensible et il est sans doute prudent de wait and see comme disent nos amis britanniques.

My two cents comme disent nos amis US...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum