L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

CR crossing the line Aachen 1944 de Furor Teutonicus

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Ce nouveau jeu est en fait une reédition, arrangée, de "Piercing the Reich, Aachen " de Moment in History, un wargame de Dirk Blennemann,

qui avait aussi fait "Triumphant fox, Gazala 1942", lui aussi prévu en reédition par Furor Teutonicus sous le titre de "Gazala 1942"

CR crossing the line Aachen 1944 de Furor Teutonicus Dsc06641

CR crossing the line Aachen 1944 de Furor Teutonicus Dsc06645


CR crossing the line Aachen 1944 de Furor Teutonicus Dsc06642

Pas beaucoup de pions unités, qui sont au niveau du Bataillon et HQ de divisions.

Mais beaucoup de marqueurs de pertes, dommage qu'il n'aient pas mis des feuilles de pertes comme dans Triumphant fox,
j'aurais préféré cela à des empilements de pions, et en plus cela permet d'avoir une vue d'ensemble de chaque division.

CR crossing the line Aachen 1944 de Furor Teutonicus Dsc06643


Le système est un des meilleurs selon moi à cette échelle sur le thème WWII opérationnel bataillon, (peut être avec celui de BCS de MMP).

CR crossing the line Aachen 1944 de Furor Teutonicus Dsc06644

Les pions allemands d' infanterie ont les symboles de la Wehrmacht comme dans Longest day de AH , les pions US , le sigle OTAN.


La dynamique engendrée par le système d'activation n'a rien à voir avec un I GO YU GO, voire même avec une activation alternée par formation,
c'est vraiment très original.

Une formation est activée, l'adversaire peut réagir de suite, mais chaque activation ou réaction  coute un point de commandement,
les réactions apportant moins de points d'action qu'une activation normale.
les PA permettant de faire mouvement avec un stack (1 PA) , de monter une attaque Hasty (1PA) , Normal (2PA) ou prepared (3PA).
de reorganiser une unité disrupted etc.


Moins une division a de points de commandement, moins elle a de PA.
Ses capacités d'action ou de réaction s'amenuisent au fil de ses utilisations.

En début de tour chaque division récupère quelques points de commandement.

Continuer à agir en étant de moins en moins efficace ou récupérer,
saisir des opportunités de réactions, ou attendre son tour pour activer avec plus d'ampleur, tels sont les dilemmes.

L'artillerie n'est pas simulée par des pions, le ravitaillement non plus, tout ça est intégré dans le système pour que le joueur se concentre sur
les décisions opérationnelles d'actions et réactions de ses divisions.

Cela ne plaira pas à tous ceux qui aiment gérer plus de choses ou aiment bien organiser  leurs unités pour une optimisation maximale lors des combats.

CTL Aachen est un wargame qui échappe à ces approches favorisant le contrôle et récompensant l'expertise.
Les décisions n'y sont pas toujours évidentes, tant les tours peuvent varier en intensité, chacun essayant d'imposer son tempo à l'autre, en l'incitant à réagir à ses propres actions.


Un thème, Aachen, peu abordé (à part le jeu de Peoples wargames repris par Cosi… et le Hurtgen Forest de SPI), loin des fulgurances des DDay et autres Normandy campaings games, ou des Ardennes.
Mais un jeu asymétrique qui montre que même en fin 44, en infériorité sur tout, les allemands surclassaient encore les américains sur le plan tactique et opérationnel.

On se demande ce qu'ils auraient pu faire, dans des combats défensifs urbains en Allemagne,  en évitant de gaspiller leurs panzers dans les Ardennes...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum