L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

L'Enéide (Virgile, nouvelle traduction de Paul Veyne)

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Semper Victor

Semper Victor
L'Enéide (Virgile, nouvelle traduction de Paul Veyne) 16447_En_ide

Un un mot : "sublime"... cheers



Dernière édition par Semper Victor le Jeu 24 Jan 2013 - 19:48, édité 1 fois


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
http://www.fredbey.com/

patito

patito
Un peu court jeune homme!!!

En quoi?

patito, toujours curieux

Semper Victor

Semper Victor
L'Enéide est un "romans d'aventure" magnifique et très plaisant et la nouvelle traduction de Paul Veyne permet d'en mesure la valeur.

Je l'avait lu il y a plus de trente ans et la redécouverte et épanouissante cheers


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
http://www.fredbey.com/

ambiorix

ambiorix
En quoi cette nouvelle traduction change des autres ?

Semper Victor

Semper Victor
Nous ne parlons plus le français du XIXe siècle, ni même tout à fait celui du XXe siècle. Paul Veyne lui maîtrise parfaitement le latin, et est capable, grâce à son immense culture historique et littéraire de traduire l'Enéide dans la langue de notre temps présent, en lui conservant force et puissance. Il ne s'agit pas d'une traduction "moderne", mais d'une traduction rigoureuse et exigeante qui débusque aussi les contre-sens de précédentes versions.

En voilà le premier vers :

"Je vais chanter la guerre et celui qui, exilé prédestiné (tout a commencé par lui), vint des parages de Troie, en Italie, à Lavinum, sur le rivage."

Arma -> "la guerre", pas "les armes" etc.

La préface est très clair sur les intentions de Paul Veyne.
Il y a de nombreuses notes, ùais veyne écrité également que son souhait est que el lecteur lise le texte de Virgile sans les lire...


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
http://www.fredbey.com/

Hamilcar

Hamilcar
Très intéressant.
Pourtant la traduction des premiers vers n'est pas encourageante :

Arma virumque cano, Troiae qui primus ab oris
Italiam, fato profugus, Laviniaque venit
litora

- arma, ce n'est pas la guerre, mais les armes, ce qui a une signification plus large, le statut héroïque, comparable à celui des armes d'Achille.
- la parenthèse brise l'élan.
- Enée ne peut pas venir à Lavinium, puisque c'est lui qui fonde cette ville : les rivages de Lavinium, avec valeur proleptique.

La couverture est hideuse scratch .

Cela dit, c'est un plaisir de parler de poésie latine sur un forum de jeux d'histoire Smile

Si vous le souhaitez :

http://bcs.fltr.ucl.ac.be/Virg/VirgIntro.html

Semper Victor

Semper Victor
J'ai assité à la conférence qu'a faite Paul Veyne sur sa traduction à la Libraire des Belles lettres.

Il a passé un quart d'heure à nous expliquer ce premier vers et j'avoue avoir été convaincu, surtout par ama -> la guerre dans le contexte.

Il s'en explique, sur ce passage et sur d'autres, dans son introduction.




_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
http://www.fredbey.com/

Hamilcar

Hamilcar

L'essentiel est que chacun prenne de l'intérêt à ce poème.
L'interprétation de "primus" est éclairante. Mais alléguer des emplois de "arma" en prose paraît contestable.
Concernant la traduction de "vir", il faut garder à l'esprit le rapport que le poème latin entretient avec l'Odyssée dont le premier vers précisément célèbre le héros, andra.

Semper Victor

Semper Victor
Je ne suis pas suffisament "armé" en latin pour la discussion. Je te suggère de jeter un opeil à al préface de Paul Veyne (d'ailleurs il travaille sur l'édition bilingue pour les Belles Lettres en ce moment).

En tout cas je prend un grand plaisir à rédécouvrir l'Enéide.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
http://www.fredbey.com/

Hamilcar

Hamilcar
Je précise que c'est Tite-Live qui rapporte la fondation de Lavinium. Chez Virgile, la ville existe déjà, mais il faut garder l'image des rivages.

Pour les guerres, dans d'autres passages, aucune ambiguïté, c'est bien "bella" qui est employé.

Dès que je verrai le livre en librairie je regarderai cela.


je prend un grand plaisir à rédécouvrir l'Enéide.

C'est l'essentiel cheers

Semper Victor

Semper Victor
Veyne écrit dans sa préface : "Hélas, à moins d'avoir du génie, le traducteur en est réduit , comme je l'ai fait, à traduire en prose. Notre traduction, toutefois, a tenté de passer entre deux écueils : la traduction humaniste, ou plutôt scolaire, et le charabia."


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
http://www.fredbey.com/

Hamilcar

Hamilcar
la traduction humaniste, ou plutôt scolaire
scratch

Semper Victor

Semper Victor
lecture terminée. Que de beaux combats héroïques dans les derniers Chants, jusqu'à la mort finale de Turnus. Hoplite


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
http://www.fredbey.com/

Hamilcar

Hamilcar

L'Iliade et l'Odyssée sont plus généreuses.

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum