L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

L'Histoire à l'école

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Aller en bas  Message [Page 1 sur 2]

1L'Histoire à l'école Empty L'Histoire à l'école le Ven 2 Nov 2012 - 18:12

Article écrit par un élève de terminale. Magnify:

L'Histoire à l'école 178126Histoirelcole

Beau texte qui devrait féderer pas mal de membres de ce forum...

Voir le profil de l'utilisateur http://www.kronoskaf.com/syw/

2L'Histoire à l'école Empty Re: L'Histoire à l'école le Ven 2 Nov 2012 - 18:54

Effectivement, beau texte. Cette page est extrait de quel journal/revue svp ?

EDIT : après une rapide recherche, il semble que ce soit extrait du Figaro.

Voir le profil de l'utilisateur http://troisponts.wordpress.com/

3L'Histoire à l'école Empty Re: L'Histoire à l'école le Ven 2 Nov 2012 - 19:02

Le Figaro... ou Le Monde... ou Libération

Peu importe...
Connaître le journal ayant imprimé ce texte en changerait-il le sens ?
Seul le fond est important, non ? Happy

Voir le profil de l'utilisateur http://www.kronoskaf.com/syw/

4L'Histoire à l'école Empty Re: L'Histoire à l'école le Ven 2 Nov 2012 - 19:14

Beau texte qui devrait aussi ne pas fédérer pas mal de membres du forum Wink

Je pense par exemple à certain adversaire du concept même de "roman national", pour qui Jules Michelet est à ranger avec Balzac et Frédéric Dard dans les rayons des librairies Smile (si tu me lis Wink)

Ou à certain autre qui ne constate aucun changement dans l'apprentissage de la matière dans le collège fréquenté par ses enfants...(si tu me lis aussi Wink)

Plus sérieusement, je suis tout à fait d'accord sur la question de la chronologie. Mais comme l'apprentissage des dates est assimilé à un travail "bête et méchant", il est voué aux gémonies par nombre de pédagos pour qui le "par coeur" est un instrument de torture des apprenants.
Pourtant, un historien sans repères chronologiques est comme un pianiste sans piano...

Et en chimie, on se coltine toujours la classification périodique des éléments ou bien on a considéré en haut lieu que son apprentissage était trop "bête et méchant"?

"Connaître le journal ayant imprimé ce texte en changerait-il le sens ?"

Pour certains, oui (et pas forcément ceux "visés" plus haut Wink) Sinon, j'ai tout de suite reconnu la remarquable mise en page du Figaro...
Et le jour où Libé ou le Monde publieront un papier comme ça, c'est que la rédaction aura été prise en otage Smile

Voir le profil de l'utilisateur

5L'Histoire à l'école Empty Re: L'Histoire à l'école le Ven 2 Nov 2012 - 19:36

tyrkir a écrit:Beau texte qui devrait aussi ne pas fédérer pas mal de membres du forum Wink

Plus sérieusement, je suis tout à fait d'accord sur la question de la chronologie. Pourtant, un historien sans repères chronologiques est comme un pianiste sans piano...
Et en chimie, on se coltine toujours la classification périodique des éléments ou bien on a considéré en haut lieu que son apprentissage était trop "bête et méchant"?

Et le jour où Libé ou le Monde publieront un papier comme ça, c'est que la rédaction aura été prise en otage Smile

thumbs up Happy thumbs up

Voir le profil de l'utilisateur http://www.kronoskaf.com/syw/

6L'Histoire à l'école Empty Re: L'Histoire à l'école le Ven 2 Nov 2012 - 20:07

Multiculturalisme et mondialisme oblige, "ils ont tué l'histoire géo "...

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/08/24/01016-20120824ARTFIG00298-qui-veut-casser-l-histoire-de-france.php

"Là où l'école d'autrefois parlait nation, patriotisme et assimilation, celle d'aujourd'hui parle mondialisation, ouverture des frontières et droit à la différence. Non seulement le roman national a été abandonné, mais il est en passe d'être stigmatisé parce qu'il manifesterait - horresco referens - une «passion identitaire»"

Au revoir les citoyens français, bienvenue aux citoyens du monde

Voir le profil de l'utilisateur

7L'Histoire à l'école Empty Re: L'Histoire à l'école le Ven 2 Nov 2012 - 20:46

En France, les discours sur l'Histoire, particulièrement sur son enseignement, ne fédérent pas, ils clivent, sévérement!

Voir le profil de l'utilisateur

8L'Histoire à l'école Empty Re: L'Histoire à l'école le Ven 2 Nov 2012 - 20:58

Rommel a écrit:En France, les discours sur l'Histoire, particulièrement sur son enseignement, ne fédérent pas, ils clivent, sévérement!
Ils clivent en effet, surtout quand des enseignants ou des 'intellectuels' entrent dans la discussion...

Sur un forum de wargamers (dont on peut s'attendre qu'ils aiment l'Histoire militaire), on peut se demander ce qui prend le pas chez les enseignants membres de ce forum : l'amour de l'Histoire militaire ou le suivi de dogmes politiques... Happy

Voir le profil de l'utilisateur http://www.kronoskaf.com/syw/

9L'Histoire à l'école Empty Re: L'Histoire à l'école le Ven 2 Nov 2012 - 21:10

Ben dis donc, Fred, j'espère que tu portes un gilet pare-balles à balancer des mines comme ça cheers

Dans le genre 'passion identitaire", je suis tombé l'autre jour sur un article dénommant "couleurs nationalistes" le trois couleurs nationales. Il y a comme une surenchère permanente à celui qui ira le plus loin dans la détestation de la Nation.
La Nation n'est plus associée à l'idée de Progrès, encore moins de progrès social, alors qu'elle en a été l'instrument le plus efficace. La Nation est désormais nauséabonde.
Le seul moment où elle est fréquentable, c'est de 1789 à 1795, en gros.

Voir le profil de l'utilisateur

10L'Histoire à l'école Empty Re: L'Histoire à l'école le Ven 2 Nov 2012 - 21:54

Bon, je suis content de retrouver cet article ici : j'allais demander sa provenance exacte à Fred59 sur un autre forum où il a été désintégré sans modération.

Donc, Fred59, pourrais-tu m'indiquer la source exacte de cet article, STP (journal, date, page - il me semble reconnaître les pages opinions du Figaro) ? Après tout citer correctement un texte est un bon réflexe d'historien !

Voir le profil de l'utilisateur

11L'Histoire à l'école Empty Re: L'Histoire à l'école le Ven 2 Nov 2012 - 22:02

Pas de problème...

Le Figaro (version imprimée) du jeudi 1er novembre (hier).
Page 13 : Débats & Opinions

Voir le profil de l'utilisateur http://www.kronoskaf.com/syw/

12L'Histoire à l'école Empty Re: L'Histoire à l'école le Ven 2 Nov 2012 - 22:07

Nickel, merci. C'est une excellente idée d'avoir mis en ligne ce texte.

Voir le profil de l'utilisateur

13L'Histoire à l'école Empty Re: L'Histoire à l'école le Ven 2 Nov 2012 - 23:42

Bon je réagis mais soft sinon le forum va être en feu Smile

Savoir d'ou vient le texte est important car les journaux ont souvent une couleur politique oups pardon une ligne éditoriale. Ce texte du jeune lycéen n'est donc pas dans ce journal de façon anodine, il s'incrit dans un mouvement intellectuel de revalorisation d'une histoire mise au service d'un roman national (souvent républicain d'ailleurs ) qui aujourd'hui est largement dépassé par les progrès historiographiques.

Ce refus de penser la complexité au profit d'une simplification linéaire de l'histoire est typique de notre temps.

Je partage certaines critiques de ce jeune, notamment sur la place de l'empire dans nos programmes, mais ses remarques sur 14/18 marquent une méconnaissance crasse de l'historiographie de l'histoire culturelle de cette guerre autour de l'historial de Peronne et du prof Audoin-Rouzeau.

Moi ce qui me dérange plus c'est la supression de l'histé-géo en terminale S. Par les mêmes qui veulent nous revendre le roman national !!! Mad

Bon sinon un jeune qui écrit ses convictions c'est bien même si on découvrirait assez vite que c'est un jeune militant politique Wink

Voir le profil de l'utilisateur

14L'Histoire à l'école Empty Re: L'Histoire à l'école le Sam 3 Nov 2012 - 0:39

mazarin a écrit:Bon je réagis mais soft sinon le forum va être en feu Smile

Savoir d'ou vient le texte est important car les journaux ont souvent une couleur politique oups pardon une ligne éditoriale. Ce texte du jeune lycéen n'est donc pas dans ce journal de façon anodine, il s'incrit dans un mouvement intellectuel de revalorisation d'une histoire mise au service d'un roman national (souvent républicain d'ailleurs ) qui aujourd'hui est largement dépassé par les progrès historiographiques.


J'aimerais bien connaître ces "progrès", si tant est qu'il s'agisse de progrès ...

mazarin a écrit:Ce refus de penser la complexité au profit d'une simplification linéaire de l'histoire est typique de notre temps.

Ben non, au contraire, c'est précisément l'inverse. Notre temps répugne à décrire l'histoire de façon chronologique; l'école des Annales a lentement déconstruit tout ça pour revisiter l'histoire en questionnant l'événement en tant que tel et la primauté du groupe social sur l'individu, ce qui est une connerie absolue

mazarin a écrit:Je partage certaines critiques de ce jeune, notamment sur la place de l'empire dans nos programmes, mais ses remarques sur 14/18 marquent une méconnaissance crasse de l'historiographie de l'histoire culturelle de cette guerre autour de l'historial de Peronne et du prof Audoin-Rouzeau.

L'historial de Péronne est un non sens ...

mazarin a écrit:Moi ce qui me dérange plus c'est la supression de l'histé-géo en terminale S. Par les mêmes qui veulent nous revendre le roman national !!! Mad

C'est effectivement ce qui prouve que l'esprit des Annales a réussi son oeuvre destructrice

Voir le profil de l'utilisateur

15L'Histoire à l'école Empty Re: L'Histoire à l'école le Sam 3 Nov 2012 - 0:55

Charles Antoine tu es sérieux ou tu blagues ?? scratch

En quoi Peronne est un non sens ?
progrès historiographique ? ex J Clément Martin son dernier livre sur la révolution française ! hop au hasard parmis pleins d' ex.

Voir le profil de l'utilisateur

16L'Histoire à l'école Empty Re: L'Histoire à l'école le Sam 3 Nov 2012 - 1:07

mazarin a écrit:Charles Antoine tu es sérieux ou tu blagues ?? scratch

En quoi Peronne est un non sens ?

J'ai visité Péronne une fois (ce sera pas deux). C'est un anti-musée qui m'a donné envie de vomir en sortant.

Toutes ces niches avec des uniformes de soldats des deux camps, comme s'il s'agissait de cadavres décomposés ... ça laisse une très forte impression de malaise
Et puis, le côté musée sans cloison, c'est du n'importe quoi

A choisir il vaut mieux aller voir la caverne du dragon dans l'Aisne, véritable plongée dans le quotidien du soldat de l'époque
mazarin a écrit:
progrès historiographique ? ex J Clément Martin son dernier livre sur la révolution française ! hop au hasard parmis pleins d' ex.

Disons que Jean Clément Martin, même s'il n'est pas un mauvais historien, a parfois une vision partisane de l'histoire, qui lui fait parfois dire des conneries, mais il n'est pas le seul à en dire

Voir le profil de l'utilisateur

17L'Histoire à l'école Empty Re: L'Histoire à l'école le Sam 3 Nov 2012 - 2:02

Vous voyez bien que ça divise.....

Voir le profil de l'utilisateur

18L'Histoire à l'école Empty Re: L'Histoire à l'école le Sam 3 Nov 2012 - 2:25

Vous voyez bien que ça divise.....

"Là où il y a la discorde, que je mette l'union."
St François d'Assisse
Rolling Eyes


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

19L'Histoire à l'école Empty Re: L'Histoire à l'école le Sam 3 Nov 2012 - 11:33

De toute façon, l'histoire elle-même est un champ de bataille, mais ça ne devrait pas nous faire peur ! Quand aux opinions de ce jeune homme, elle transparaissent par sa référence à la notion de "génocide vendéen", par exemple ; mais je préfère son discours assumé (l'histoire au service de la cohésion nationale), malgré des aspects criticables, plutôt que le discours plus dissimulé de ses adversaires qui revient à mettre l'histoire au service d'une société mondialisée fantasmée. A ceux qui trouvent ringard l'allusion au roman national, je renvoit au programme de seconde qui n'est jamais rien d'autre que le roman de la démocratie libérale occidentale. Choisit ton roman, camarade ! Ca revient à ça... L'argument de la "complexité" sert en général à justifier le fait qu'on n'apprend plus, on "apprend à apprendre", etc.

Derrière ces choix politiques, on ne peut pourtant pas demander à un collégien de maîtriser une méthode d'analyse qui tournerait à vide faute de connaissances et de maturité intellectuelle : à cet âge, on a d'abord besoin de repères solides, ce qui se traduit en histoire par la connaissance de la chronologie et d'une "imagerie" des différentes époques (personnages, lieux, styles, anecdotes significatives, vocabulaire précis, etc.). J'emploie le terme un peu curieux d'"imagerie" en pensant aux d'élèves, très nombreux, qui n'ont plus de représentations mentales des différentes époques (paradoxe d'une société de l'image allant de pair avec la déculturation...).

Donnons ces bases solides au primaire et en collège, sans se disperser, et on pourra aborder la méthode de la critique des documents au lycée. Avec des élèves qui maîtriseraient le français, on pourrait même refaire systématiquement des dissertations, l'épreuve-reine de la maîtrise intellectuelle en sciences humaines et en lettres. Quand à jouer les apprentis historiens en manipulant les notions récentes de l'historiographies, encore soumises à débat, c'est le rôle des facultés. A ce propos, juste pour rappel : derrière Péronne, c'est carrément la "brutalisation des société" de Georges Mossé, notion introduite en France dans un ouvrage publié en 1997, qui a été mis en oeuvre dans les programes de 3e en... 1999).



Dernière édition par Dominique Guillemin le Mar 6 Nov 2012 - 16:21, édité 2 fois

Voir le profil de l'utilisateur

20L'Histoire à l'école Empty Re: L'Histoire à l'école le Sam 3 Nov 2012 - 12:12

Petite digression alternative.

C'est l'exemple d'un groupe de métal Evil or Very Mad fondé autour d'un concept sur l'histoire, les guerres et les batailles - particulièrement la seconde guerre mondiale, thème très vendeur.

C'est un groupe récent, fondé au début des années 2000, dont les membres sont nés dans les années 1980. Ils sont peu connus en France.

Le dernier album de ce groupe, paru en 2012, est de raconter l'épopée du règne du roi Charles XII de Suède - groupe suédois donc, et chantant en anglais - mortellement blessé durant la bataille de Poltava contre les russes.

Personnellement, j'aime beaucoup et je trouve ce concept intéressant, s'il n'est pas réducteur, mais le problème est, notamment avec le métal, qu'il faut éviter les dérives. Ce groupe les évite.

Mais il faut s'imaginer les 15-25 ans en concert, à faire du headbanging ou à pogoter sur des riffs de guitares saturées et les hurlements du lead singer, vociférant sur la bataille de Galipolli durant la grande guerre, Aga aga la guerre des Malouines, la bataille de Stalingrad ou celle de Berlin. Huh

Imaginons la même tendance en France, avec les mêmes 15-25 ans, qui iraient pogoter et faire du headbanging sur le colonel de Gaulle attaquant les allemands à la tête de ses chars à Montcornet en mai 1940...

D'une certaine façon, ça me dérangerait.

Ce que je veux dire, c'est qu'il y a trente ans, on reprochait au métal d'être sataniste, de faire trop de KILL KILL BLOOD BLOOD.

Aujourd'hui, il y a une forme de glissement typique de notre époque. L'histoire n'est plus ce qu'elle était, instrumentalisée par la pensée unique et le politiquement correct. Pour autant, en France, il y a dans le public une demande d'histoire, des attentes en la matière, les livres et magazines historiques pulullent.

Mais si pour sortir de la pensée unique et du politiquement correct, c'est le métal qui se met à faire de l'histoire, et qu'à l'école, on en fait mal, ça craint.

Voir le profil de l'utilisateur http://lignesdevue.blogspot.fr/

21L'Histoire à l'école Empty Re: L'Histoire à l'école le Sam 3 Nov 2012 - 16:40

Pouvez-vous donner le nom de ce groupe de métal svp ? J'avais écouté une de leur chanson à propos du combat des polonais en 1939 et j'avais bien aimé (bien que je ne sois habituellement pas fan de ce genre de musique)... Depuis impossible de la retrouver Sad

Voir le profil de l'utilisateur http://troisponts.wordpress.com/

22L'Histoire à l'école Empty Re: L'Histoire à l'école le Sam 3 Nov 2012 - 17:43

Intéressante disgression.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

23L'Histoire à l'école Empty Re: L'Histoire à l'école le Sam 3 Nov 2012 - 18:16

A force de recherche, j'ai trouvé, le groupe s'appelle "Sabaton" Cool

(et la chanson dont je parlais à propos du combat des polonais s'appelle "40:1".)

Voir le profil de l'utilisateur http://troisponts.wordpress.com/

24L'Histoire à l'école Empty Re: L'Histoire à l'école le Sam 3 Nov 2012 - 19:26

Manu a écrit:
Le dernier album de ce groupe, paru en 2012, est de raconter l'épopée du règne du roi Charles XII de Suède - groupe suédois donc, et chantant en anglais - mortellement blessé durant la bataille de Poltava contre les russes.

Personnellement, j'aime beaucoup et je trouve ce concept intéressant, s'il n'est pas réducteur, mais le problème est, notamment avec le métal, qu'il faut éviter les dérives. Ce groupe les évite.

Et moi qui croyais que Charles XII avait survécu 9 ans à la bataille de Poltava... Wink

Voir le profil de l'utilisateur

25L'Histoire à l'école Empty Re: L'Histoire à l'école le Sam 3 Nov 2012 - 20:34

Dupleix a écrit:
Manu a écrit:
Le dernier album de ce groupe, paru en 2012, est de raconter l'épopée du règne du roi Charles XII de Suède - groupe suédois donc, et chantant en anglais - mortellement blessé durant la bataille de Poltava contre les russes.

Personnellement, j'aime beaucoup et je trouve ce concept intéressant, s'il n'est pas réducteur, mais le problème est, notamment avec le métal, qu'il faut éviter les dérives. Ce groupe les évite.

Et moi qui croyais que Charles XII avait survécu 9 ans à la bataille de Poltava... Wink

Oui, autant pour moi. Embarassed

Voir le profil de l'utilisateur http://lignesdevue.blogspot.fr/

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum