L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Les oubliés de l'aventure mexicaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Les oubliés de l'aventure mexicaine le Mar 28 Déc 2010 - 13:40

Bonjour à tous,

Dans le cadre d'un jeu de rôle sur la période 1866-1869 se passant en partie aux états-unis et en partie au Mexique, j'aimerais mettre en scène les survivants d'un hopitâl de campagne des troupes impériales qui auraient été "oubliés" derrière les lignes républicaines.
Historiquement, est-ce que cela aurait pu arriver ?

En fait, je ne trouve pas de détails sur les derniers mois de combats et, par exemple, les conditions du retrait des troupes françaises.

L'idée est de mettre en scène 5-6 hommes derrière les lignes ennemies et qui devront trouver un moyen de ne pas finir comme prisonniers de guerre, par exemple en tentant de rallier la frontière américaine ou la côte en se déguisant en civils ou en militaire républicains.

Est-ce "jouable" même si pas complètement historique ?

Romuald

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Les oubliés de l'aventure mexicaine le Mar 28 Déc 2010 - 13:57

Paufines tu un scenario pour Deadland?

Patito, carnal

Voir le profil de l'utilisateur

3 Re: Les oubliés de l'aventure mexicaine le Mar 28 Déc 2010 - 19:47

Non, c'est pour Tecumah Gulch, du D6 intégral, donc du "historique" pas de fantastique du tout ...

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Les oubliés de l'aventure mexicaine le Dim 2 Jan 2011 - 20:31

Bonjour , je ne suis pas du tout wargamer mais pour le versant Historique de la chose :
des Français Belges et Autrichiens sont restés servir à titre etranger dans l'Armée Imperiale Méxicaine aprés le retrait des troupes Françaises qui est assez long et progressif (sur deux ans) et se termine en mars 1867, donc ce n'est pas du tout un retrait dans la précipitation qui laisserait des isolés en arrière à priori (ou alors ce sont des deserteurs ou des militaires ayant terminé leur temps de service, il y'en a eu)

dans les forums Méxicains j'ai eu connaissance du destin funeste d'une Compagnie composée de Français et d'Etrangers de l'Armée Impériale Méxicaine qui, tombée aux mains des Juaristes, ne se sont pas vus reconnus comme prisonniers de guerre Surrender et sont tous passés par les armes RIP

meilleurs voeux à tous
Loïc Zoulou

Voir le profil de l'utilisateur

5 Re: Les oubliés de l'aventure mexicaine le Dim 2 Jan 2011 - 20:48

Merci pour ces précisions.
Aurais-tu des infos sur ce qui a pu motiver des européens à rester comme volontaire dans l'armée impériale alors que la situation était pas au beau fixe pour Maximilien ?

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: Les oubliés de l'aventure mexicaine le Dim 2 Jan 2011 - 23:21

Bienvenu Loic ... Smile

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lestafette.net

7 Re: Les oubliés de l'aventure mexicaine le Ven 18 Mar 2011 - 23:06

Radek a écrit:Merci pour ces précisions.
Aurais-tu des infos sur ce qui a pu motiver des européens à rester comme volontaire dans l'armée impériale alors que la situation était pas au beau fixe pour Maximilien ?

Radek,

Tu as eu deux façons dont les étrangers sont restés dans l'armée de Maximilien. La première est individuelle,, la deuxième est qu'ils ont été mutés par leur commandement.

Je te conseille l'article paru dans la Revue historique des Armées n° 258 (1/2010) consacrée aux corps expéditionnaires avec un article sur la gendarmerie au Mexique.

Voir le profil de l'utilisateur

8 Re: Les oubliés de l'aventure mexicaine le Sam 19 Mar 2011 - 1:43

bonjour
en fait non si ils sont mutés ou se sont proposés à des postes ouverts pour encadrer l'Armée Impériale Méxicaine le retrait du Corps Expeditionnaire signifie pour ces hommes aussi leur départ, c'est ainsi que les Bataillons de Chasseurs de l'Armée Impériale Méxicaine encadrés par des Français Belges et Autrichiens créés en 1866 ont disparu quelques mois plus tard


dans la Gendarmerie Méxicaine formée par les Gendarmes Français on trouve encore des Français en février 1867 mais ils le font en rupture avec la position du gouvernement qui exige le retrait de ses nationaux, c'est ainsi que que les Méxicains expliquent le destin funeste de la compagnie que je signalais
98 Gendarmes étrangers en majorité des Français sont fusillés car ils ne peuvent plus reclamer le droit d'être traités en prisonniers de guerre et sont considérés comme des mercenaires

extrait du petit article sur les 98 fusillés de San Jacinto publié dans une revue Méxicaine :
Los franceses hechos prisioneros durante la Batalla de San Jacinto habían formado parte de los llamados Gendarmes Imperiales [=Gendarmes de l'Armée Impériale Méxicaine pas Française] . Una unidad conocida por sus excesos y su violencia.
Cuando el gobierno francés anunció el fin de su apoyo al Imperio de Maximiliano y comenzó a reembarcar sus tropas hacia Europa, el Mariscal Bazaine, comandante del ejército invasor, decretó que todo soldado que intentara desertar para quedarse en México y servir bajo la bandera de Maximiliano, perdería su nacionalidad francesa.
quand le gouvernement Français annonça la fin de son soutien à l'Empire de Maximilien (...) le Maréchal Bazaine decreta que tout soldat qui essayerait de deserter pour rester au Méxique et servir sous le drapeau de Maximilien perdrait sa nationalité Française

Haciendo caso omiso a aquella advertencia, un gran número de soldados se unieron al ejército imperial que desesperadamente organizaba Maximiliano, entre mexicanos y europeos, al mando del General Miramón.

Posteriormente, cuando Miramón atacó y tomó por sorpresa la ciudad de Zacatecas, el 27 de Enero de 1867, estos desertores franceses se entregaron sin orden ni control al saqueo de la ciudad. Se reportaron casos de robos, pillaje, crímenes y violaciones entre los habitantes de Zacatecas. Asesinatos a sangre fria contra la población civil. Y Miramón no pudo hacer nada por detener aquellos horrores, por que desgraciadamente necesitaba de estos mercenarios.

Un cronista mexicano de la época escribió: "Estos franceses en la toma de Zacatecas han dado un ejemplo de inaudita ferocidad. Revelaron una vez más que solo se habían quedado en México para hacer su fortuna personal, devastándo todo a la sombra de una bandera inicua que autorizaba el pillaje, el asesinato, el incendio y la violación. Saquearon casas, destruyeron oficinas públicas y el Palacio lo destrozaron todo";.
ces Français dans la prise de Zacatecas demontrérent une fois de plus qu'ils étaient restés au Méxique seulement pour faire leur fortune personnelle
Tan solo dias después, cuando los Gendarmes Imperiales cayeron en manos del ejército republicano en la Batalla de San Jacinto, su justo castigo no se hizo esperar. Escobedo no vaciló ni un instante en condenar a muerte a aquellos aventureros sin nacionalidad ni orden.




Desaix a écrit:
Bienvenu Loic... Smile
merci, pour un Auvergnat en plus originaire des Combrailles comme moi celà me fait tout drôle d'être accueilli par l'enfant du pays What a Face

[img][/img]

Voir le profil de l'utilisateur

9 Re: Les oubliés de l'aventure mexicaine le Mer 18 Mai 2011 - 10:10

Bonjour,
Dans un séjour au Mexique j'avais entamé la conversation sur le quai d'une gare avec un vieux mexicain (qui me faisait penser à Don Diègo De la Véga père mais que j'aurai bien imaginé en tenue de conquistador). Ce dernier m'avait expliquer à l'époque que beaucoup de Français (en tout cas un certains nombre) étaient restés après l'aventure Mexicaine (ancien prisonniers ?) dont beaucoup s'étaient installés à Guadalaraja (je cite de mémoire).
S'agissait-il bien d'anciens soldats ? Je ne sais pas surtout qu'apparemment il y a beaucoup de Français qui sont venus s'installer au Mexique au 19ème.

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: Les oubliés de l'aventure mexicaine le Mer 18 Mai 2011 - 11:02

Cette émigration est à l'origine des "barcelonnettes" . De manière générale, le Mexique a attiré beaucoup de français, aux fortunes diverses.

Patito, encantado

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: Les oubliés de l'aventure mexicaine le Mer 18 Mai 2011 - 11:19

Intéressant, car les Français ont été historiquement de très peu nombreux "émigrants" (volontaires ou forcés), en dehors des huguenots du XVIIe et des quelques colons Canadiens.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

12 Des Français en Amérique Latine le Mer 18 Mai 2011 - 19:18

Tout à fait, la France est un pays d'immigration et trés peu d'émigration, le cas du Méxique est d'autant plus remarquable, les fameux "barcelonnettes" bien evidemment, quoi que en Amérique Latine Montevideo et surtout l'Argentine (100 000 Français au début du XXe) ont été des terres d'émigration en plus grand nombre il me semble et a aussi vu l'implication militaire de la France dans ces régions à l'exemple de la "guerre des pâtisseries de 1838" qui malgré ce nom fut un véritable contre le Méxique seul exemple où une force navale réduisit une forteresse considérée comme le Gibraltar des Amériques
La moitié des 5000 defenseurs de Montevidéo durant le Grand Siége de 1842-1851 de la "Nouvelle Troie" comme on disait c'était la "Legion Française de Montévideo" pourtant l'Histoire a retenu la toute petite légion de 400 chemises rouges des Italiens de Garibaldi
il y'a eu aussi cet épisode de "flibustiers" Français dans le Sonora en 1852-1853, venus de la Californie où ils avaient tenté d'établir une république, chassés par l'Armée Américaine, appelés par le Méxique pour coloniser cette partie désolée du pays puis en guerre contre eux

Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum