L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Au Fil de l'épée : mon initiation

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Au Fil de l'épée : mon initiation le Sam 18 Juil 2009 - 2:22

J’ai décidé de me lancer dans la série au Fil de l’Epée devant l’engouement général du système. J’ai donc téléchargé la version v7.2 sur le site de l’auteur bien connu. J’ai pris le VV HS 10 et j’ai découpé les pions de la bataille de Neville’s cross. Je vais donc faire un CR de la bataille + une analyse du système.
Voici donc mes commentaires à chauds après 3 lectures des règles et un passage en revu des FAQ sur l'Estafette et Strat'

On ne peut pas vraiment dire que c’est un jeu simple et classique. Certaines règles sont compliquées ou désorientent le joueur :


• Gestion de moral et de la fatigue. C’est deux concepts ne sont pas indépendants l’un de l’autre. C’est parfois un peu génant : ainsi une unité fraîche découragé deux fois (suite à des tirs par exemple) deviendra fatiguée mais ne sera plus découragé. En fait il faut comprendre qu’une unité fraiche à 4 « steps » de découragement. Et qu’une unité fatiguée est plus « fragile » psychologiquement. Il n’empêche que cela introduit une certaine confusion à la lecture des règles. (pour le repos/ralliement , les resultats de combat, les tables …)


• L’orientation se fait de façon moins classique ( pas comme JdG par exemple). Cela donne plus de « manoeuvrabilité » aux unités qui ont désormais 3 hex de front pour se déplacer. Cela impacte également les cônes de tirs (et cela a visiblement désorienté de nombreux joueurs au vue des questions sur les forums)


• L’absence de ZoC est également une nouveauté à cette échelle. Il s’agit de traduire le chaos de la bataille … Effectivement à la lecture de quelques CR, il semble que les batailles tournent à l’affrontement de groupes d’unités et que la ligne de bataille est rapidement rompue. Le point « génant » pour moi est le recul après mêlée qui est affranchi de cette contrainte ( d’ailleurs peut on retraiter vers « l’avant » dans un hex adjacent à l’unité qui a attaqué ???)


• L’archerie semble très puissante à ce jeu car elle peut offensivement tirer jusqu’à 3 fois par tour (en comptant une double activation : 1 tirs phase B , 2 tirs phase D) et peut défensivement tirer autant de fois qu’elle est attaquée. Elle a également la possibilité de tirer par-dessus des unités amies. Enfin la table des tirs la présente indubitablement comme l’arme de tirs la plus puissante ( excepté l’artillerie mais qui est vraiment accessoire dans les batailles médiévales)


• L’initiative est un des cœurs du système. Et je dois bien avouer que je trouve cela un peu compliqué pour le résultat obtenu :
o Soit il y a peu de bannières (petites batailles) et c’est tout de meme un process assez complexe pour ordonnancer 4-5 activations
o Soit il y a beaucoup de bannières et alors là pour peu que les deux chefs d’armées aient le même bonus , c’est jet de dés pour chaque activation ou presque.
o Au final , il eut peut etre été judicieux de faire un tirage aléatoire alterné ( chacun tirant dans son bol séparé).

• Le commandement est également présent . Mais en cas d’absence de commandement, l’unité est apathique . Quid de l’impétuosité ?? En fait en y regardant de plus près , cet aspect, à mon avis, fondamental des batailles médievales n’est simulée que sur les avances obligatoires après mélée … L’apathie est bien simulée ( initiative manquée , non commandement) , la déroute également mais en fait rien sur l’impétuosité qui a si souvent renversées (positivement ou négativement) des batailles (Hastings, Courtrai …) . Du coup les scenarios usent d’artifices pour simuler ce comportement incohérent de certaines unités. Pourtant , il suffirait de peu de choses pour améliorer la règle. Il suffirait de créer une classe d’unités impétueuses qui , si elles ne sont pas commandées, se ruent sur l’ennemi le plus proche (au choix de l’adversaire !!).


• Les charges sont bien … frontales !!! J’aime bien le fait de pouvoir piétiner sa propre pietailles (Place marrauds …) .

De manière générale, les règles me semblent bien structurées, claires et minimisant les interprétations. On sent qu’il y a un vécu sur le système. Maintenant je vais voir comment cela tourne sur Neville’s Cross ….

Voir le profil de l'utilisateur

2 Re: Au Fil de l'épée : mon initiation le Sam 18 Juil 2009 - 11:43

Belle synthèse de départ... j'attends la suite :croisade:


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

3 Re: Au Fil de l'épée : mon initiation le Sam 18 Juil 2009 - 15:38

En fait j'aimerais comprendre certains de test choix de conception :

> L'Initiative ( pourquoi pas un tirage alternée ?)
> La non simulation de l'impétuosité excepté sur l'avance après mélée

Voir le profil de l'utilisateur

4 Re: Au Fil de l'épée : mon initiation le Sam 18 Juil 2009 - 18:09

L'initiative en fait j'ai le jet de dé initial qui va déterminer de qui joue en premier et si dans certains cas, certains chef seront "paralysé".

Ensuite j'ai utilisé l'alterance et la valeur d'activation de chaque chef pour tenter de coller aux déroulement historique des batailles, en faisant joué en premier ceux qui ont effectivement attaqué en premier.
Alternance car les bataille sont relativement petites et le nombre de bannières quand même important. Sans alternance, cela aurait pu faire basculer trop vite des batailles. D'autre jeux (G&G) impose l'alternance après deux activations, j'ia préféré après une seule. Note que dans certaines batailles, les valeurs des chefs peuvent conduire un joueur à activer plusieurs bannières de suite.

Impétuosité : Le jeu est conçu de telle manière qu'il est extrêmement rare d'avoir des unités non commandée. Ce que tu appelles la "non simulation de l'impétuosité" c'est pour moi autre chose : cela pénalise les joueurs qui disperseraient à l'extrême les unités de leurs bannières. le comportement non-historique conduit à être en quelque sorte pénalisé par l'apathie forcée de certaines unités.
Les chevaliers sont impétueux via l'Elan et la Dispersion sinon.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

5 Re: Au Fil de l'épée : mon initiation le Dim 19 Juil 2009 - 1:36

Ok , merci comme je l'ai dit plus haut :

Le process d'initiative me semble un peu complexe ( d'ailleurs pour jouer mon scenario Nevilles Cross je dois marquer sur une feuille les caractéristiques de tous les chefs). Un tirage alternée dans 2 bols séparés ( un pour chaque armée) eut été plus simple.

Pour l'impetuosité, ce que je "reproche" (sans avoir encore joué à fond il est vrai ;-) ) , c'est que tu ne peux pas perdre le controle de troupes partant à l'attaque d'elles meme. Or cela me semble un des paramètres cruciaux des batailles medievales (je suis pas specialiste). Il me semble que la discipline de l'Ost etait .... légère ...

Mais assez de polémique voici mon CR :-) (enfin le début) ....

Voir le profil de l'utilisateur

6 Re: Au Fil de l'épée : mon initiation le Dim 19 Juil 2009 - 1:38

La Bataille de Neville’s cross


1) Le matériel :
Ultra classique de chez VV : une carte quelconque très uniforme (il y a eu du progrès depuis). Les buissons/haies ainsi que les murets ne sont pas particulièrement réussis. Les pions sont de meilleurs factures : couleurs bien différentes entre écossais et anglais, silhouettes plutôt réussies et blasons bien différentiables. Donc j'aime les pions et la carte est "bof"

2) Le scénario :

Deux constations :
• Alors que dans l’ordre de bataille historique les anglais sont nettement en infériorité numérique ( 6000/7000 contre 12000/15000) l’impression lors du déploiement est tout autre. On a quasi égalité en PF ( et encore il y a 4 unités écossaises à 10) et 4 banières anglaises contre ecossaises. D’autres sources (wikipedia . oui je sais c’est pas la panacée) donnent 10500 anglais contre 12000 écossais. L’OdB du jeu est plus en phase avec ces chiffres ….
• Le scénario démarre alors que la bataille a déjà débuté. L’auteur est obligé d’initier de cette manière la bataille car il n’y a pas d’impétuosité dans le système. Dès lors aucun joueur écossais sensé ne se serait jeté sur les archers à travers une crete comme historiquement. D’autre part certaines unités commencent « non commandée »

L’introduction de nouveau « terrains » ou de nouvelles configurations de terrains est trop rapidement evoqué :
• Les murets interdisent les charges. Mais il n’y a aucune unité pouvant chargé dans le scénario. (pas de monte/demonte dans le scenario)
• Les cretes semblent n’avoir aucune influence sur les combats (autre que le différentiel de niveau). Etrange.
• Enfin , il est y a desormais des passages avec 2 niveaux de terrain de difference. Ceci n’existe pas dans les règles v7.2

3) Stratégies
• Anglaise : L’idée de base va être de tester la puissance de l’archerie anglaise et d’accabler autant que possible l’aile gauche écossaise déjà bien entamée .La cavalerie de Bailol va tenter de déborder sur l’aile droite

• La stratégie écossaise va etre de dégager son aile gauche afin d’éviter sa mise en déroute pour cela :
L’aile gauche reculera et repassera la ligne de crete
Le centre et la droite avanceront en echelon pour faire pression sur le reste de la ligne anglaise ( plan assez historique)

Voir le profil de l'utilisateur

7 Re: Au Fil de l'épée : mon initiation le Dim 19 Juil 2009 - 11:18

Je ne répéterai que ce que j'ai dis dans l'autre forum... Neville's cross est selon moi "mal finie".
François est un vrai et grand spécialiste de l'histoire de l'Ecosse, mais un peu moins d'AFDE...

C'est comme si - François ne m'en veut pas, ce n'est pas méchant dans ma bouche - tu voulais connaitre Renault en achetant une Logan.

Sur les 30 batailles de la série j'en ai développé 23, et revues/intégrées 4 autres (soit 27 au total, dont deux de François d'ailleurs).

Les batailles parues sans mon contrôle sont Anthon, Otterburn et Neville's cross.

Je te conseille de commencer avec une des 27 "officielles", Voir AFDE


Sur Neville's cross je ne pourrai pas répondre à tes interrogations, en dehors des règles de la série.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

8 Re: Au Fil de l'épée : mon initiation le Dim 19 Juil 2009 - 11:35

Le process d'initiative me semble un peu complexe

Tu jette deux dés et tu place éventuellement les marqueurs chefs inactifs. Pas trop dur Wink


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

9 Re: Au Fil de l'épée : mon initiation le Dim 19 Juil 2009 - 12:04

Yep , après test , l'initiative est intuitive et marche bien ....
et l'impétuosité , ceux sont les joueurs eux meme qui le sont (encouragé par le système) . Donc c'est meme mieux que des règles spécifiques ....

Voir le profil de l'utilisateur

10 Re: Au Fil de l'épée : mon initiation le Mar 11 Aoû 2009 - 23:47

Bon après mon experience solo sur Neville's Cross voici mes impressions sur le système :

1) C'est un système brutal . J'avais des doutes sur le fait que l'impétuosité n'était pas simulée mais en fait les rapports de forces et modificateurs poussent le joueur a etre impetueux. Et l'effet secondaire est la création d'un véritable chaos au sein de sa ligne de bataille. Je n'ai pas testé le système de charge masi il ne doit qu'amplifier cette remarque. Je trouve que c'est assez bien vu : Le système se contente de favoriser le choc >> impétuosité naturelle des joueurs >> Chaos de la bataille. L'enchainement est naturel et il me semble qu'il recrée bien les batailles médiévales.

2) J'ai trouvé les archers très (trop?) puissants. Mais cela était peut etre lié au scénario. Enfin tout de même avoir près de 3 tirs potentiels par tours , c'est énorme !!! A tel point que je me demande comment neutraliser une grosse unité d'archers.

3)Le système d'initiative me semble complxe pour l'effet obtenu ( un moment d'apathie d'un des deux camps) , cependant je dois avouer que je n'ai pas eu trop de mal à l'appliquer


Au final , j'ai beaucoup aimé et j'ai hate de faire une partie contre un vrai adversaire sur un autre scénario.

Voir le profil de l'utilisateur

11 Re: Au Fil de l'épée : mon initiation le Mer 12 Aoû 2009 - 1:10

2/ Dans les batailles hors guerre de cent-ans, les archers ont souvent un malus de -1 ou -2 au dé

Merci de tes commentaires.

Tu enchaines avec quelle bataille ?


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

12 Re: Au Fil de l'épée : mon initiation le Jeu 13 Aoû 2009 - 1:49

Tu vas pas etre content mais je compte faire Otterburn . Pourquoi ?? (dans le desordre)

1) La taille du scenario me plait (plus petit que Neville's Cross)
2) La carte est jolie (enfin !!!)
3) Le thème me plait : Ecossais contre anglais .. ( A champs de bataille je jouais souvent une armée d'ecossais)

J'essaierai de faire un CR imagé cette fois ci ...

Voir le profil de l'utilisateur

13 Re: Au Fil de l'épée : mon initiation le Jeu 13 Aoû 2009 - 10:04

Tu choisis celles que tu veux. Je te répondrai sur les règles si tu as besoins encore d'info.

Les pions erronés d'Otterburn sont sur mon site déjà.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum