L'Estafette - Histoire & Wargames


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

VV86 - Irlande 1798

Aller à la page : Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 2 sur 2]

26 Re: VV86 - Irlande 1798 le Sam 2 Mai 2009 - 15:06


Le Français, quant à lui, doit au contraire détruire un maximum d'unités anglaises avant l'entrée en jeu des renforts. Une startégie alternative à la marche sur Castlebar est d'attaquer Sligo après la prise de Ballina et de revenir sur Foxford au tour 4.

D'ailleurs à quoi sert la garnison de Sligo, vu qu'il n'est pas nécessaire de l'éliminer pour gagner au tour 4? :-?:


Pour ce qui est du rapport de force et de la stratégie dite de la "Grosse Pile", c'est le choix historique d'Humbert (qui avait trop peu de troupes pour se permettre de les disperser) et de Lake obéissant aux ordres de Cornwallis (qui voulait concentrer le maximum de soldats avant d'attaquer et de détruire d'un seul coup l'armée ennemie, dont il ignorait la taille).

L'Anglais a donc tout intérêt à éviter le combat autant que possible avant l'arrivée de Lake et à se disperser pour faire courrir son adversaire, ne serait-ce que pour éviter des défaites entraînant l'apparition de nouvelles unités United Irishmen.

Le problème c'est le peu d'alternatives strategiques, tout se joue sur un combat entre 2 grosses piles. Je trouve ça un peu dommage vu que le systeme est plaisant à pratiquer Wink

Je plaide non coupable. Dans la version des règles que j'ai envoyé à VV, le paragraphe 8.2 se lit sans la répétition malheureuse de la version publiée :

Loin de moi l'idée de cibler l'auteur Wink

En tout cas merci pour les précisions :indien2:

Voir le profil de l'utilisateur

27 Re: VV86 - Irlande 1798 le Sam 2 Mai 2009 - 16:58

Le jeux est monté !


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

28 Re: VV86 - Irlande 1798 le Dim 3 Mai 2009 - 8:32

Al3x a écrit:
D'ailleurs à quoi sert la garnison de Sligo, vu qu'il n'est pas nécessaire de l'éliminer pour gagner au tour 4? :-?:

Dans les tests effectués, la victoire automatique n'a pas souvent été atteinte, ni par les Français, ni par les Anglais. Si le Français cherche à s'assurer une victoire aux points, la prise de Sligo peut constituer une option intéressante puisque l'Anglais n'a quasiment aucune chance de reprendre la ville, ce qui n'est pas le cas de Castlebar, Ballina ou Foxford.

Jean-Philippe

Voir le profil de l'utilisateur

29 Re: VV86 - Irlande 1798 le Dim 3 Mai 2009 - 8:46

Frédéric Bey a écrit:Le jeux est monté !

J'attends donc avec impatience ton CR de partie et tes critiques.

Jean-Philippe

Voir le profil de l'utilisateur

30 Re: VV86 - Irlande 1798 le Dim 3 Mai 2009 - 8:51

Des que le VV arrive ici, il passe sur ma table et je fais aussi un CR hehe...

Desaix

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lestafette.net

31 Re: VV86 - Irlande 1798 le Jeu 7 Mai 2009 - 21:08

J'ai monté le jeu et joué en face à face hier avec un ami...
On a terminé la partie en 1h en gros...

Là, je suis un peu gêné en fait... (oui, je sais c'est pas trop mon genre d'habitude...)
Bref, cela ne va pas du tout, en termes de jeu c'est vraiment pas ça... Il n'y a pas grand chose à faire et pas vraiment de choix...
Pour vous dire, j'ai revu ma note BGG à la hausse pour finalement mettre un 3... Sad

Je pense que c'est le choix de l'échelle en fait... Peut être que quelque chose sur Castlebar aurait mieux fonctionné... Des projets sur quelque chose comme ça Trimontium ?

J'ai bien aimé les pions par contre, moi ça me plait le dégradé...
La carte, elle, est minimaliste et pas très fonctionnelle (on voit mal les reliefs car les verts sont trop proches et les PV sur la carte auraient été pratiques)

Desaix

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lestafette.net

32 Re: VV86 - Irlande 1798 le Ven 8 Mai 2009 - 20:49

Pour moi, on distingue bien les changements de niveau...

Voir le profil de l'utilisateur

33 Re: VV86 - Irlande 1798 le Dim 10 Mai 2009 - 0:05

je suis désolé, j'ai monté le jeu mais je n'ai pas pu jouer, j'ai fait un Spartacus contre Pascal (analyse à écrire pour le HS)...


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

34 Re: VV86 - Irlande 1798 le Dim 10 Mai 2009 - 15:26

J'ai fait deux parties du jeu.

Les français ont gagné en victoire automatique la première au bout de 6 tours... Mais ça compte pas vraiment, c'était un échauffement...

Par contre, la deuxième a été plus serré, avec des manoeuvre tournantes, des attaques et contre-attaques. Je me suis bien amusé, avec un système de jeu simple.

Pour moi, le problème, c'est l'échelle. A mi-chemin entre tactique et stratégique. Résultat, on n'a pas l'aspect tactique du combat, et la taille réduite du scénario brise un peu l'aspect stratégique... Un peu entre deux eaux.

Ne pourrait-on pas imaginer d'annuler les restriction d'empilement pour les unités au contact d'un ennemi ? Car les grandes batailles peuvent s'étaler sur des kilomètres entre des effectifs pourtant réduit, si un général n'est pas présent...

Voir le profil de l'utilisateur

35 Re: VV86 - Irlande 1798 le Lun 11 Mai 2009 - 9:25

Roman Récit a écrit:
Pour moi, le problème, c'est l'échelle. A mi-chemin entre tactique et stratégique. Résultat, on n'a pas l'aspect tactique du combat, et la taille réduite du scénario brise un peu l'aspect stratégique... Un peu entre deux eaux.

Ne pourrait-on pas imaginer d'annuler les restriction d'empilement pour les unités au contact d'un ennemi ? Car les grandes batailles peuvent s'étaler sur des kilomètres entre des effectifs pourtant réduit, si un général n'est pas présent...

A mi-chemin du tactique et du stratégique, ça s'appelle de l'opérationnel. Le but du jeu est justement d'effectuer des manoeuvres pour forcer l'adversaire à une bataille décisive pour tenter d'obtenir une victoire automatique. Dans cette campagne les deux camps ont gardé leur troupes concentrée, Humbert parce qu'il ne connait pas le terrain et Lake parce que ses troupes sont des amateurs. Donc non, les règles d'empilement doivent être respectées.
Quant à la taille réduite, c'est le nouveau format imposé de VV.

Jean-Philippe

Voir le profil de l'utilisateur

36 Re: VV86 - Irlande 1798 le Lun 11 Mai 2009 - 11:43

Desaix a écrit:J'ai monté le jeu et joué en face à face hier avec un ami...
On a terminé la partie en 1h en gros...

Là, je suis un peu gêné en fait... (oui, je sais c'est pas trop mon genre d'habitude...)
Bref, cela ne va pas du tout, en termes de jeu c'est vraiment pas ça... Il n'y a pas grand chose à faire et pas vraiment de choix...
Pour vous dire, j'ai revu ma note BGG à la hausse pour finalement mettre un 3... Sad

Je pense que c'est le choix de l'échelle en fait... Peut être que quelque chose sur Castlebar aurait mieux fonctionné... Des projets sur quelque chose comme ça Trimontium ?

Un jeu sur Castlebar seul aurait demandé plus de pions (trop sans doute pour le nouveau format VV).

Par contre je ne suis pas d'accord avec "il n'y a pas grand chose à faire et pas vraiment de choix". D'abord chaque joueur peut décider s'il vise une victoire automatique, ce qui implique la destruction du gros de l'armée adverse lors d'une bataille décisive, ou s'il préfère s'assurer une victoire au point, ce qui implique de prendre le contrôle d'un maximum de villes et villages tout en évitant une confrontation majeure. Bien sûr la prise de Killala et Ballina par le Français paraît inévitable, mais ensuite les options sont multiples (marche sur Sligo, conquête des ports de l'Ouest avant de revenir sur Castlebar, marche classique sur Castlebar via Foxford, prise de Claremorris pour arriver sur les arrières de l'Anglais... et choisir le bon moment pour effectuer sa marche forcée). Et pour l'Anglais, sa stratégie peut varier et ne se limite à attendre Humbert entre Castlebar et Foxford : il peut tenter de le déborder et reprendre Killala et Ballina, il peut forcer les Français dans des combats mineurs où les charges à la baïonnette entraîneront l'usure des unités du 70° pour des profits limités, il peut concentrer sa cavalerie pour massacrer les troupes isolées qui ne se trouveraient pas dans des villages.

Desaix, essaie encore quelques parties puisqu'elles sont courtes.


Jean-Philippe

Voir le profil de l'utilisateur

37 Re: VV86 - Irlande 1798 le Sam 16 Mai 2009 - 18:05

Mes commentaires, ce n'est que mon opinion après deux parties menées à leur terme et une autre à moitié :
Premier jeu où je joue sur une table de train (TGV) Smile .
La situation est malheureusement trop dépendante d'un jet de dé lors de l'innévitable bataille entre Humbert et Lake. Si Lake doit tester le moral de son armée, c'en est fini de lui (1 chance sur 2 - Humbert avec son bonus tactique de +2 permet d'atteindre, sur un 4, 5 ou 6, le jet de moral nécessaire quel que soit le rapport des forces. En cas d'échec, Humbert peut encore profiter de cet avantage au tour suivant même s'il a subi de nombreuses pertes car il n'y a pas d'effets négatifs sur la table des résultats des combat à moins de 1 contre 3)
Et encore, pour cela, les premiers britanniques doivent se saccrifier afin d'empécher Humbert de battre un par un les renforts anglais. Une unité doit tenir Ballina au second tour et une autre le col en 0706 devant Foxford sinon, les 3 pions de renfort de cavalerie seront à portée des Français avec le stratagème de marche forcée.
Bref, le jeu manque un peu de chrome pour rendre les parties plus palpitantes : recul de cavalerie avant combat, meilleure répartition des PV qui sont disposés principalement sur un seul axe, celui allant de Killala à Claremorris, impliquant un phénomène de grosse pile contre grosse pile, effets négatifs pour un rapport de forces inférieur à 1 contre 3...
Dommage!

Voir le profil de l'utilisateur http://pagesperso-orange.fr/cyberboard/

38 Re: VV86 - Irlande 1798 le Dim 17 Mai 2009 - 21:35

Cyberboarder a écrit:Mes commentaires, ce n'est que mon opinion après deux parties menées à leur terme et une autre à moitié :
Premier jeu où je joue sur une table de train (TGV) Smile .
La situation est malheureusement trop dépendante d'un jet de dé lors de l'innévitable bataille entre Humbert et Lake. Si Lake doit tester le moral de son armée, c'en est fini de lui (1 chance sur 2 - Humbert avec son bonus tactique de +2 permet d'atteindre, sur un 4, 5 ou 6, le jet de moral nécessaire quel que soit le rapport des forces. En cas d'échec, Humbert peut encore profiter de cet avantage au tour suivant même s'il a subi de nombreuses pertes car il n'y a pas d'effets négatifs sur la table des résultats des combat à moins de 1 contre 3)
Et encore, pour cela, les premiers britanniques doivent se saccrifier afin d'empécher Humbert de battre un par un les renforts anglais. Une unité doit tenir Ballina au second tour et une autre le col en 0706 devant Foxford sinon, les 3 pions de renfort de cavalerie seront à portée des Français avec le stratagème de marche forcée.
Bref, le jeu manque un peu de chrome pour rendre les parties plus palpitantes : recul de cavalerie avant combat, meilleure répartition des PV qui sont disposés principalement sur un seul axe, celui allant de Killala à Claremorris, impliquant un phénomène de grosse pile contre grosse pile, effets négatifs pour un rapport de forces inférieur à 1 contre 3...
Dommage!

Si tu trouve le jeu trop désiquilibré en faveur du Français, rien ne t'empêche d'appliquer les règles optionnelles suivantes :

Bonus du général en attaque seulement ou bonus d'Humbert de 1 seulement.
Le Français marque 1 PV par unité anglaise de moral 1 ou 2 et marque 2 PV pour les unités de moral 3 ou 4.
Pour le recul de la cavalerie avant combat... Hum, à ce stade de la campagne tout recul de la cavalerie anglaise s'est tranformée en débandade. Si tu y tiens, une unité de cavalerie attaquée peut effectuer un mvt de retraite d'un hex avant combat mais elle doit alors réussir un jet de moral sinon elle part en déroute.
Pour les PV des villes et villages, seuls l'axe Killala-Claremorris puis Sligo et éventuellement les ports de l'Ouest présentent un quelconque intéret stratégique pour les deux belligérants. Il serait donc, à mon avis, absurde et contraire à la réalité historique de les accorder différement.

De toute façon ce qui use le Français au point de pouvoir le vaincre, ce ne sont pas les attaques anglaises, mais les assauts français menés à la baïonnette qui impliquent de pertes prioritaires au 70° d'infanterie. Ce qui fut historiquement le cas. A l'inverse lors des attaques anglaises, se sont les Irlandais Unis qui dégustent. Ce qui est encore conforme à la réalité historique.

Jean-Philippe

Voir le profil de l'utilisateur

39 Re: VV86 - Irlande 1798 le Lun 14 Sep 2009 - 0:04

Trimontuim, il y a un CR de partie d'Irlande 1798 sur le forum Vae Victis de Consimworld si tu veux aller voir.


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

40 Re: VV86 - Irlande 1798 le Lun 14 Sep 2009 - 10:48

Semper Victor a écrit:Trimontuim, il y a un CR de partie d'Irlande 1798 sur le forum Vae Victis de Consimworld si tu veux aller voir.

Je vais y jeter un coup d'oeil

Voir le profil de l'utilisateur

41 Re: VV86 - Irlande 1798 le Sam 21 Juil 2012 - 17:38

Un des soldat de Humbert :
Louis de Crestou est né en 1756 dans la province du Rouergue. Formé au métier des armes par son père, il s'engage avec les volontaires français pour prendre part à la guerre d'indépendance des Etats-Unis en 1777. Blessé au siège de Savannah en 1779, il rentre en France ou il va exercer divers métiers dont celui de marechal-ferrand qui lui donne le gout des chevaux.

Après la révolution en 1792, il reprend du service dans les chasseurs à cheval et part en 1798 en Irlande avec les forces du général Humbert pour une campagne à travers le conté de Mayo pour liberer le pays des anglais.

Lors d'une charge, qui mis en déroute l'armée anglaise à Casltebar, il meurt le 27 aout 1798

Voir le profil de l'utilisateur

42 Re: VV86 - Irlande 1798 le Sam 21 Juil 2012 - 17:43

La révolution de 1798 :
La société des les patriotes irlandais s’est radicalisé et s’est transformé en une société secrète suite à son interdiction. Leur programme était plus radical : « renverser la tyrannie gouvernementale, briser les liens qui attachent l’Irlande à l’Angleterre, conquérir une réelle indépendance, et enfin oublier les particularismes religieux. Les patriotes irlandais cherchèrent l’alliance de la France, en guerre avec l’Angleterre depuis 1793. Des contacts ont été établis entre le gouvernement français et le directoire exécutif des irlandais unis. Ce fut Theobald Wolfe Tone qui fut le véritable artisan de l’alliance franco-irlandaise. Réfugié à Paris, il a harcelé les ministres et fini par les rallier à sa cause. Le général Lazare Hoche fut chargé de monter l'Expedition d'Irlande de 1796. Une armée de 15 000 hommes embarqués sur quarante deux vaisseaux est sortie de la rade de Brest le 15 décembre 1796. Mais elle fut dispersée par la tempête. À cause des éléments naturels, et aussi de la mauvaise volonté des officiers, une occasion favorable a été irrémédiablement gâchée. Affolés par les menaces de débarquement, les groupes protestants réactionnaires ont multiplié les abus et les provocations en formant de nombreuses milices (Wrekers et Peep O’day boys). De plus entre mars 1796 et avril 1797, presque la totalité de l’Irlande est placée sous la loi martiale. La presse contestataire est interdite, et les principaux dirigeants sont arrêtés. Les troupes anglaises du général Lake ont désarmé les Irlandais en commettant de nombreuses exactions (meurtres, tortures, incendies). De leur côté, les patriotes irlandais préparent une insurrection générale.
En 1798, une dénonciation permit au gouvernement de décapiter l’organisation révolutionnaire, et une dizaine de chefs sont arrêtés. C’est dans ce climat de violence et de méfiance débute l’insurrection générale le 23 mai 1798, elle fut écrasée par des forces anglo-irlandaises le 21 juin 1798. La rébellion de juin 1798 a échoué car le mouvement était désorganisé et la plupart des chefs des Irlandais Unis étaient en prison. Ce nouveau soulèvement est nourri aussi bien par l'émancipation des États-Unis que par l'exemple de la Révolution française.
C’est le moment que choisit le directoire pour monter une nouvelle Expedition d'Irlande, analogue à celle de 1796. Le 6 août 1798, une petite escadre pris la mer avec un millier d’hommes à son bord, sous le commandement du général Humbert. Le 27 aout 1798, lors de la Bataille de Castlebar, les forces françaises et les rebelles irlandais l’emportèrent sur une force de 6 000 Britanniques dans ce qui fut plus tard surnommé la « course de Castlebar » pour se moquer de la vitesse et la distance que les Anglais parcoururent dans leur fuite. Une éphémère République de Connaught a été déclarée après la victoire et John Moore, chef de la Mayo Irlandais-Unis a été déclaré son président. Encerclé à Ballynamuck par des forces supérieures en nombre, le général Humbert dû capituler. Une petite flotte commandée par le général Hardy, avec Wolfe Tone, s’était portée en renfort. Elle fut défaite dans la baie du Donegal. Wolfe Tone fut jugé à Dublin devant la cour martiale. Il fut condamné au gibet. La veille de l’exécution, il se trancha la gorge avec un canif et agonisa toute une semaine avant d’expirer le 19 novembre 1798.
La répression est terrible et le 1er août 1800, en réaction, la Grande-Bretagne proclame un « acte d'union » unissant totalement l'Irlande au nouveau Royaume Uni.
Des patriotes irlandais participent aux guerres napoléoniennes, au côté de la Grande Armée dans une Légion irlandaise

Voir le profil de l'utilisateur

43 Re: VV86 - Irlande 1798 le Sam 21 Juil 2012 - 17:45

Allalalai a écrit:Je ne savais même pas que ça existait, je croyais que le dernier français à avoir foulé le sol anglais était le fils de Philippe II Embarassed
Le sol Irlandais n'est pas anglais !

Voir le profil de l'utilisateur

44 Re: VV86 - Irlande 1798 le Sam 21 Juil 2012 - 18:14

" Mort aux ennemis et aux traîtres!
Ils arrivent, ils arrivent.
Regarde les myriades de Français
Qui viennent nous libérer.
Prends, prends ton épieu
Bats, rebats du tambour
Ils sont ici, mes amis,
Pour nous sauver.
En avant ! Allez la musique,
Allons, les gars, vive la liberté!
C’est la lune qui se lève.
Mort aux ennemis et aux traîtres!
En avant ! Allez la musique,
Allons, les gars, vive la liberté!
C’est la lune qui se lève.
Ils se sont bien battus pour la pauvre vieille Irlande,
Et leur destin fut fort amer
Ah ! Comme la glorieuse année quatre-vingt dix-huit
Est comblée de fierté, de gloire et de tristesse !
Et bien, grâce à Dieu, il y a toujours des cœurs ardents
Qui battent chez les hommes valeureux,
Prêts à marcher sur leurs pas
Dès que la lune se lèvera ! "

“ The Rising of the Moon ”
Ballade irlandaise 1798
en hommage aux troupes françaises du général Humbert et au
capitaine Louis de Crestou

Voir le profil de l'utilisateur

45 Re: VV86 - Irlande 1798 le Sam 21 Juil 2012 - 22:22

Voilà une entrée en fanfare !

Bienvenu sur l'Etafette chatoou Grognard

Sinon, en 2007, je suis allé à Castlebar et j'ai vu le momument à Humbert. Emouvant...


_________________
« Quis custodiet ipsos custodes ? » Juvénal.

http://www.fredbey.com/
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fredbey.com/

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum